1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alimentation : Nestlé va adopter le Nutri-Score en Europe
Le Parisien26/06/2019 à 07:55

Alimentation : Nestlé va adopter le Nutri-Score en Europe

C'était non, c'est oui. Nestlé, le géant suisse de l'agroalimentaire, va adopter l'étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Score pour tous ses produits vendus en Europe, après s'être d'abord montré réticent à propos de cette méthode, a-t-il annoncé mercredi.« Le groupe Nestlé à l'échelle européenne souhaite annoncer son soutien et son passage progressif à la mise en place du Nutri-Score », a indiqué à l'AFP le directeur général de Nestlé France Pierre-Alexandre Teulié.Nestea, KitKat, Buitoni, Maggi ou Nesquik... Le groupe détaillera à la rentrée l'agenda du déploiement, qui devrait durer deux ans, et débutera dans les pays qui soutiennent d'ores et déjà le Nutri-Score. Un passage très progressif, donc.En place en France depuis l'automne 2017, mais facultative en raison de la réglementation européenne actuelle, ainsi qu'en Belgique et en Suisse, ce système d'étiquetage est basé sur cinq lettres (A, B, C, D et E) et un code couleurs, du vert au rouge, selon la qualité nutritionnelle de l'aliment (biscuits, confiserie, plats préparés...) et permet de comparer les teneurs en gras, en sucre et en sel.Un système qui peine à s'imposerEn dépit d'entreprises pionnières, comme Danone, Bonduelle et Fleury-Michon, Nutri-Score peine à s'imposer dans les rayons. Et pourtant la demande des consommateurs est là : en mai dernier, une pétition était lancée pour rendre cette grille de lecture obligatoire dans toute l'Union européenne ; c'est en France qu'elle a obtenu le plus de signatures.Craignant de voir tous ses produits en rouge, Nestlé et cinq multinationales (Coca-Cola, PepsiCo, Mars, Mondelez et Unilever) avaient appelé à utiliser un autre système baptisé Evolved Nutrition Label (ENL), basé sur une approche par portions. Là, chaque entreprise définissait ce qu'elle estimait être une « portion ». En septembre 2018, des chercheurs de l'Inserm, de l'INRA, du CNAM et de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer