Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alibaba minimise sa sanction, l'action flambe
AFP12/04/2021 à 15:10

Au siège de la Bourse de Hong Kong lors des débuts de la cotation du titre Alibaba sur la place financière, le 26 novembre 2019 ( AFP / YE AUNG THU )

Au siège de la Bourse de Hong Kong lors des débuts de la cotation du titre Alibaba sur la place financière, le 26 novembre 2019 ( AFP / YE AUNG THU )

Le géant chinois du e-commerce Alibaba a relativisé lundi les conséquences de l'amende de 2,3 milliards d'euros qui lui a été infligée pour abus de position dominante, tandis que ses actions ont gagné plus de 6% à la Bourse de Hong Kong, avec l'espoir qu'une page a été tournée.  

Alibaba, symbole en Chine de la réussite dans l'économie numérique, est depuis décembre l'objet d'une enquête des autorités pour "suspicion de pratiques monopolistiques". 

Les régulateurs ont jugé samedi que le groupe fondé par le charismatique milliardaire Jack Ma était en infraction et ont condamné l'entreprise à payer une lourde amende.

Alibaba s'est notamment vu reprocher d'exiger l'exclusivité des commerçants souhaitant vendre leurs produits sur ses plateformes, au détriment des sites de commerce en ligne concurrents.

"Nous acceptons sincèrement cette sanction et nous nous y conformerons fermement", a indiqué lors d'une conférence téléphonique le vice-président exécutif du groupe, Joe Tsai.

Jack Ma lors d'un événement organisé pour fêter les 20 ans d'Alibaba, à Hangzhou dans la province du Zhejiang, le 10 septembre 2019 ( AFP / STR )

Jack Ma lors d'un événement organisé pour fêter les 20 ans d'Alibaba, à Hangzhou dans la province du Zhejiang, le 10 septembre 2019 ( AFP / STR )

"Nous avons bénéficié de conseils avisés [des régulateurs] sur certaines questions spécifiques relevant de la loi anti-monopole [...] Nous sommes heureux de pouvoir tourner la page", a précisé M. Tsai.

Le montant de l'amende représente 4% du chiffre d'affaires de 2019 d'Alibaba, qui était de 455,7 milliards de yuans (58,45 milliards d'euros), selon l'agence de presse Chine nouvelle. 

L'amende "n'aura pas de conséquences négatives" sur les affaires d'Alibaba, a assuré de son côté devant les investisseurs son PDG, Daniel Zhang.

Le groupe a promis de baisser ses coûts de fonctionnement pour les commerçants présents sur ses plateformes.

Ces propos ont semble-t-il rassuré les investisseurs: l'action d'Alibaba a terminé lundi en hausse de 6,6% à la Bourse de Hong Kong, où le groupe est coté en plus de celle de New York.

La réception des bureaux d'Ant Group à Shanghai, le 28 août 2020. La filiale d'Alibaba, s'est fait connaître grâce Alipay, une plateforme de paiement en ligne ( AFP / Hector RETAMAL )

La réception des bureaux d'Ant Group à Shanghai, le 28 août 2020. La filiale d'Alibaba, s'est fait connaître grâce Alipay, une plateforme de paiement en ligne ( AFP / Hector RETAMAL )

D'autres géants de la tech ont en revanche fini en repli: Tencent (-1,1%), JD.com (-2,03%) et NetEase (-1,04%), les marchés redoutant que d'autres groupes se retrouvent à leur tour dans le collimateur des régulateurs chinois.

Les mesures qu'Alibaba devra prendre pour se mettre en conformité avec les régulateurs "limiteront probablement la croissance" de ses revenus et pèseront sur son bénéfice, estime dans une note l'agence de notation américaine Moody's. 

- Réforme au sein d'Ant -

Jack Ma, fondateur d'Alibaba qui a officiellement pris sa retraite du groupe en 2019 mais en reste un gros actionnaire, est depuis quelques mois dans le collimateur des autorités.

En novembre 2020, les régulateurs ont stoppé in extremis une colossale introduction en Bourse à 34 milliards de dollars d'Ant Group, une filiale d'Alibaba dans les paiements et la finance en ligne.

Après une nouvelle convocation lundi de ses responsables par les régulateurs bancaires et financiers du pays, Ant Group a annoncé dans un communiqué un plan de restructuration de ses activités, tout en promettant "d'assurer la continuité" de celles-ci.

L'entreprise, qui gère notamment le système de paiement en ligne Alipay, dominant en Chine, a indiqué qu'elle allait créer une holding et demander les licences nécessaires pour rendre ses activités de prêts et de gestion de patrimoine conformes à la réglementation bancaire.

L'essor fulgurant d'Ant Group dans les services financiers a alarmé les autorités. Selon plusieurs analystes, les régulateurs ont bloqué son entrée en Bourse au nom des risques potentiels que celle-ci faisait courir au système financier.

sbr-dma/ehl/LyS

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer