1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Algues vertes : l'État poursuivi pour faute
Le Point18/07/2019 à 10:44

Il s'appelait Jean-René A. Il avait 50 ans. Le 8 septembre 2016, comme chaque jour, il était parti faire son jogging, après le déjeuner, avec son chien, au bord de l'eau, à Hillion, dans les Côtes-d'Armor. Son corps sans vie a été retrouvé en fin d'après-midi, dans une zone où, cinq ans auparavant, une quarantaine de sangliers étaient morts, intoxiqués par les gaz résultant de la décomposition d'algues vertes qui s'entreposent là du fait des courants.La famille du quinquagénaire poursuit aujourd'hui le maire d'Hillion, la communauté d'agglomération de Saint-Brieuc-Armor mais aussi l'État pour « carence fautive ». Maître François Lafforgue, l'avocat de la veuve et des enfants de Jean-René A., indique avoir déposé, jeudi 18 juillet, un recours devant le tribunal administratif de Rennes pour que soit reconnue la responsabilité des autorités. Il réclame un peu plus de 600 000 euros à titre de dommages et intérêts.« Monsieur A. ne serait pas mort ce jour-là, en cet endroit, si la collectivité ou les services de l'État avaient fait leur travail, à savoir déblayer ces marées vertes dont la dangerosité est avérée depuis plus de trente ans. Ou, à tout le moins, apposer des panneaux mettant en garde les promeneurs des dangers qu'ils encouraient », expose l'avocat.Lire aussi Ces algues vertes qui empoisonnent la Bretagne depuis... 1971? !Cinq morts liés aux algues? ?Depuis trois décennies, plusieurs décès...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer