1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Algérie : ex-chef de l'armée, le général Nezzar visé par un mandat d'arrêt international
Le Point07/08/2019 à 00:35

L'Algérie a lancé un mandat d'arrêt international contre l'ancien ministre de la Défense et ex-chef d'état-major de l'armée algérienne Khaled Nezzar et son fils, accusés notamment de « complot », a annoncé mardi la télévision nationale. Par crainte de subir le même sort que d'autres ex-responsables politiques à l'endroit desquels la      justice a ouvert une série d'enquêtes pour des faits de corruption et, quelquefois, diligenté des détentions      préventives, le général à la retraite Nezzar, ancien homme fort du pays au début des années 1990, a fui il y a un plus d'un mois en Espagne où il a été rejoint par son fils, selon des médias algériens. Pour rappel, le général Nezzar a été l'un des principaux artisans en janvier 1992 de l'interruption du processus électoral destinée à empêcher la victoire des islamistes aux législatives et qui a précipité l'Algérie dans une « décennie noire » de guerre civile.Lire aussi Ce que les Algériens attendent, ce qu'ils craignent aussiLire aussi Algérie : Ali Haddad, ex-patron des patrons, condamné à 6 mois fermeL'information donnée par la télévision nationale« Le tribunal militaire de Blida [sud d'Alger] a émis un mandat d'arrêt international contre l'ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar et [son fils] Lotfi Nezzar, accusés de complot et d'atteinte à l'ordre public », a indiqué lundi la télévision nationale. Une troisième personne, Farid...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer