1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Algérie : cette crise morale qui creuse son sillon
Le Point11/12/2019 à 07:24

La sentence est tombée dans le procès lié aux usines de montage automobile et au financement illégal de la campagne électorale d'Abdelaziz Bouteflika. Au lendemain de la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption, les deux ex-Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia poursuivis pour « dilapidation de deniers publics », « octroi d'indus avantages » et « abus de fonction », ont été condamnés respectivement à 15 et 12 ans de prison ferme par le tribunal de Sidi M'hamed à Alger.Actuellement en fuite, Abdessalem Bouchouareb, ancien ministre de l'Industrie et des Mines, a été condamné à 20 ans de prison ferme. Il fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt international. Ses deux successeurs, une ex-wali (préfet, NDLR) de Boumerdes, des cadres, le responsable d'une banque publique, le fils d'Abdelmalek Sellal et des hommes d'affaires proches du cercle présidentiel sous Abdelaziz Bouteflika ont également été condamnés à de la prison ferme. Les peines sont lourdes mais loin d'être surprenantes.Lire aussi Procès anticorruption en Algérie : la justice partie pour frapper fortL'effet inverseDans le pays, la programmation du procès ne peut être dissociée du contexte politique dans lequel elle intervient. À la veille d'une élection présidentielle rejetée par une grande partie des Algériens, le traitement de cette affaire et les condamnations prononcées devraient pour le pouvoir avoir un impact...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer