Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alessandro Florenzi, le nouveau super latéral droit du PSG
So Foot15/09/2020 à 14:00

Alessandro Florenzi, le nouveau super latéral droit du PSG

À peine débarqué à Paris en prêt avec option d'achat, Alessandro Florenzi s'est montré à son avantage lors d'un Classique musclé, perdu par le PSG ce dimanche face à l'OM. Une éclaircie au milieu d'une soirée de cauchemar pour Paris, qui peut voir en Florenzi son présent et peut-être même son futur dans son couloir droit pour les années à venir.

En l'espace d'une poignée de secondes, l'histoire entre Alessandro Florenzi et le Paris Saint-Germain aurait pu basculer dans une autre dimension. Dans un rêve éveillé. Son caviar destiné à Marco Verratti, étrangement seul au point de penalty, aurait mérité un meilleur sort qu'une (superbe) manchette de Steve Mandanda pour épilogue. Il aurait permis au PSG de se rendre le match facile, et potentiellement de ne pas perdre le fil. De ne peut-être pas perdre, aussi, une affiche qu'il s'était habitué à survoler une décennie durant. En seconde période, à la suite d'un mouvement amorcé par Neymar, Florenzi aurait pu aussi se muer en passeur décisif si Pablo Sarabia n'avait pas flanché au point de penalty. Une autre possibilité au destin malheureux, qui n'a pas empêché les quelques milliers de fans présents de scander son nom au cœur du premier acte. Car au milieu de cette guerre totale, où le football fut relégué au second plan, Alessandro Florenzi s'est contenté de réussir sa première avec les Rouge et Bleu en toute simplicité. Cela peut paraître anecdotique, mais pour le PSG en ce début de saison, cela veut déjà dire beaucoup.

Première réussie


Face à l'OM, dans son couloir droit, Florenzi a prouvé que l'on pouvait être performant deux jours à peine après avoir posé ses valises dans la capitale. Le Romain de naissance et de cœur a fait ce qu'il sait faire de mieux : jouer haut, et arroser la surface olympienne de centres précis pour la plupart. S'il est difficile de définir clairement quel est le meilleur poste de l'ancien capitaine des Giallorossi, cette première grosse heure de jeu à Paris a bien mis en évidence le caractère offensif de la nouvelle recrue parisienne.

Droit aux brutes

Dans une interview accordée au Corriere dello Sport en avril, Florenzi tentait une introspection pour faire comprendre qui il est vraiment : "Le meilleur Florenzi est celui qui est sur le terrain lorsqu'il Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer