Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alep-Nouvelle entrevue russo-américaine à Genève

Reuters19/10/2016 à 16:21
    GENEVE, 19 octobre (Reuters) - Des délégations russe et 
américaine ont entamé mercredi à Genève des discussions sur les 
moyens à mettre en oeuvre pour distinguer les membres de Front 
Fateh al Cham, ex-Front al Nosra, des autres insurgés syriens 
présents à Alep-Est, ce qui pourrait ouvrir la voie à un 
cessez-le-feu. 
    L'équipe américaine est emmenée par Michael Ratney, 
émissaire de Washington pour le conflit syrien, et la délégation 
russe est formée d'experts militaires dont on ignore l'identité. 
    L'Arabie saoudite et le Qatar ont notamment été invités à 
participer à leurs négociations, mais pas l'Iran, dit-on de 
source diplomatique occidentale.  
    "L'idée est d'impliquer les Russes dans une discussion sur 
le sujet", a-t-on souligné de même source, avant l'entrevue, qui 
se déroule dans les locaux genevois de l'Union européenne.  
    Les Etats-Unis et leurs alliés, réunis la veille à Genève 
pour coordonner leurs efforts en vue d'un nouveau cessez-le-feu, 
ont décidé de créer un groupe de travail pour distinguer Le 
Front Fateh al Cham de l'opposition modérée. 
    La Russie a quant à elle annoncé lundi une "pause 
humanitaire" pour jeudi à Alep et a suspendu mardi de manière 
inattendue ses bombardements des quartiers aux mains des 
insurgés pour permettre aux civils et aux rebelles de quitter la 
ville. Elle se dit favorable à l'offre de l'émissaire de l'Onu, 
Staffan de Mistura, qui a proposé de faciliter le départ des 
djihadistes.  
    Moscou dit en outre envisager de prolonger sa "pause" à 
conditions que les autres composantes de l'insurrection se 
démarquent de l'ex-Front al Nosra, branche locale d'Al Qaïda qui 
dit avoir rompu avec le mouvement djihadiste. 
    La distinction sera toutefois difficile à faire dans la 
mesure où les groupes armés d'Alep ont longtemps combattu 
côte-à-côte, d'autant que les effectifs du Front Fateh al Cham 
font débat. L'Onu les évalue à 900 hommes sur les 8.000 rebelles 
présents à Alep-Est. De sources diplomatiques, on parle de 200 
combattants tout au plus.  
    A la demande de la Grande-Bretagne, le Conseil des droits de 
l'homme de l'Onu se réunira par ailleurs vendredi pour débattre 
d'un projet de résolution réclamant l'ouverture d'une enquête 
indépendante pour établir si des crimes de guerre ont été commis 
en Syrie.  
 
 (Stephanie Nebehay, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.