Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Albakr s'était rendu à Berlin et y avait rencontré un contact

Reuters15/10/2016 à 13:43
 (Actualisé avec témoignage de son frère) 
    BERLIN, 15 octobre (Reuters) - Djaber Albakr, le réfugié 
syrien soupçonné de projeter un attentat dans l'un des aéroports 
de Berlin, a passé une nuit dans la capitale allemande, où il a 
rencontré un contact, au cours de la deuxième quinzaine de 
septembre, rapportent samedi des médias allemands.  
    Selon le Berliner Morgenpost et la chaîne régionale RBB, 
citant les services fédéraux de sécurité, il s'est également 
rendu dans l'un des deux aéroports de la ville pendant cette 
période.  
    Albakr, qui s'était réfugié en Allemagne en février 2015 et 
y avait obtenu l'asile provisoire quatre mois plus tard, a été 
capturé dans la nuit de dimanche à lundi par la police après une 
traque de deux jours et la découverte d'explosifs dans son 
appartement de Chemnitz, dans le land de Saxe.  
    Il s'est suicidé deux jours après son arrestation en se 
pendant avec son tee-shirt dans sa cellule à Leipzig. Sa mort a 
exposé la police et la justice saxonnes au feu de la critique. 
  
    Dans une interview accordée par téléphone à Reuters depuis 
le village de Sa'sa, au sud-ouest de Damas, son frère, Alaa, a 
déclaré que Djaber Albakr s'était rendu en Turquie il y a sept 
mois. "Puis il a passé deux mois en Syrie. Il nous a appelés 
pour nous dire qu'il était engagé volontaire avec les Casques 
blancs (ndlr, groupe de protection civile) à Idlib (une ville du 
nord-ouest de la Syrie sous le contrôle des insurgés 
islamistes)". 
    Mais Alaa Albakr estime que son frère a été radicalisé par 
des imams exerçant à Berlin et qui l'ont convaincu de retourner 
en Syrie pour participer au djihad. "Nous pensons que c'est pour 
cela qu'il est retourné en Syrie", a-t-il dit. 
    Djaber, a-t-il ajouté, était un musulman pieux qui voulait 
suivre des études universitaires. Ce n'est qu'à la fin de 
l'année dernière qu'il a commencé à montrer des signes de 
radicalisation en se mettant à poster des vidéos et des chants 
djihadistes sur les réseaux sociaux. 
    "Il y a six semaines, poursuit Alaa, il m'a appelé pour me 
dire qu'il voulait finir ses études. Il a tenté de me convaincre 
de venir en Allemagne avec ma femme et mes cinq enfants." 
    Alaa Albakr ne croit pas au suicide de son frère, ni même à 
son implication dans un projet d'attentat en Allemagne. 
Pourquoi, demande-t-il, vouloir attaquer un pays qui l'a aidé 
ainsi que plusieurs milliers d'autres Syriens alors qu'il aurait 
pu frapper des soldats fidèles à Bachar al Assad en Syrie ? 
"Cela n'a pas de sens." 
    "J'ai été soulagé lorsque j'ai lu qu'il avait été arrêté. 
J'ai pensé qu'il était désormais en sécurité et que son 
innocence serait démontrée", dit-il. "C'était un musulman pieux, 
et les musulmans pieux ne se suicident pas." 
 
 (Michelle Martin et Joseph Nasr; Jean-Stéphane Brosse et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.