1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alain Renaut : « Derrida, penseur de la diversité culturelle »
Le Monde16/05/2018 à 04:30

Dans une tribune au « Monde », le philosophe, coauteur, avec Luc Ferry, de « La Pensée 68 » (Gallimard, 1985), rend hommage à l'un de ceux qu'ils accusaient autrefois de promouvoir un antihumanisme.

Tribune. Quand nous avions tenté de prendre d'assaut la pensée 68, elle se présentait encore comme une forteresse, avec quatre tours d'angle (Foucault, Derrida, Lacan, Bourdieu) à partir desquelles la génération des disciples (qui était aussi la nôtre) exerçait sa défense et sa surveillance. Il nous a été reproché des simplifications, des injustices aussi. Avec le temps, rien en fait ne s'efface, mais une relation plus subtile se crée à ce qu'on avait adulé ou vivement discuté. Quand les œuvres survivent au contexte de leur émergence, comme c'est le cas pour celles de Foucault et de Derrida, elles peuvent s'attirer des formes de reconnaissance allant au-delà des empathies dont elles avaient bénéficié.

C'est ce qui pour moi s'est produit avec la pensée de Derrida. En 1985, j'avais consacré un soin particulier à son démontage. Vingt ans plus tard, j'ai retrouvé cette pensée en écrivant Un humanisme de la diversité (Flammarion, 2009). A la fois dans ce qui pour moi en reste le pire, mais largement compensé par ce qui m'en apparaît désormais comme le meilleur et témoigne de la façon dont le temps travaille les pensées, à travers les lectures et relectures qui en sont faites.

Dans ma propre recherche d'une alternative à l'antihumanisme des années 1980, pour réconcilier l'identification de l'autre comme un semblable et la perception du divers comme une richesse, je m'employais à développer notamment une approche de la question des différenciations de genre allant au-delà des id...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer