Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alain Juppé "regarde l'évolution des choses" pour 2017

Reuters28/03/2014 à 15:10

ALAIN JUPPÉ DIT QU?IL N'EST PAS OBSÉDÉ PAR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2017

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Alain Juppé n'est pas obsédé par l'élection présidentielle de 2017 mais "regarde l'évolution des choses" depuis son fief de Bordeaux, où son score de 61% des voix obtenu dès le premier tour des municipales lui a permis d'être réélu maire vendredi.

L'ancien Premier ministre a fait le plein des 52 voix de son camp sur les 61 conseillers, sept revenant à la gauche et deux au Front national, et redeviendra après le second tour de dimanche prochain président de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), qui compte 28 communes pour 730.000 habitants.

Forts de ces deux succès, l?ancien Premier ministre, désigné comme le "meilleur maire de France" par le journal L'Express et comme la personnalité politique préférée des Français par les sondages, évoque avec prudence le troisième étage de la fusée Juppé, celui qui conduit à la présidentielle de 2017.

"Il y a ceux qui ne pensent qu?à ça depuis qu?ils sont nés, qui y pensent matin, midi et soir, y compris en se rasant, vous connaissez la formule", a-t-il dit à Reuters en référence à une célèbre phrase de Nicolas Sarkozy. "Ce n?est pas mon cas."

"Et puis il y a des responsables politiques qui regardent l?évolution des choses, le contexte politique. Je me place plutôt dans cette deuxième catégorie", a-t-il ajouté.

"Pourvu que ça 'doure' comme disait la mère de Napoléon", a-t-il répondu à une question sur la satisfaction que pouvaient lui apporter les nombreuses sollicitations dont il est l?objet.

Alain Juppé sait que Nicolas Sarkozy garde les faveurs des militants de l?UMP et a souvent répété que si l?ancien président se présentait à une primaire interne pour 2017, il la gagnerait.

UN RECOURS ?

Mais il n?ignore pas que son image de recours existe au sein de l?UMP et au-delà face à un Nicolas Sarkozy visé par de nombreuses "affaires" et à l'ancien Premier ministre François Fillon, candidat officiel en vue de la présidentielle de 2017.

En attendant que les choses se décantent, Alain Juppé entend contribuer à la pacification d'une UMP ravagée en 2012 par la guerre entre François Fillon et le président du principal parti d'opposition, Jean-François Copé, mais quelque peu rassérénée par ses gains aux élections municipales.

"J?ai toujours pensé que ce parti avait toute sa place sur la scène politique française et qu?il fallait le renforcer. Et je m?y emploierai", a-t-il dit. "Il faut mettre en application les dispositions de nos statuts qui prévoient l?organisation de primaires avant les élections présidentielles."

"Il n?est pas trop tôt pour y penser. Je parle de l?organisation, naturellement...", a-t-il dit à la presse à propos de ce scrutin interne dont Nicolas Sarkozy ne veut pas.

Mais il reste prudent sur un éventuel rôle d'arbitre dans les affaires internes du parti alors que François Fillon a d?ores et déjà annoncé qu?il demanderait des explications à Jean-François Copé sur le financement de la campagne présidentielle de l'UMP, objet d'une enquête judiciaire.

"Mettre les pieds dans le plat, c?est un exercice qui peut procurer une certaine satisfaction tactile, mais je pense que politiquement ça ne sert pas à grand-chose. On a besoin de se rassembler, de se serrer les coudes, et surtout d?être attractif en terme de propositions", souligne-t-il. "Il faut éviter les règlements de comptes. Il y a peut-être des choses qui méritent d?être clarifiées mais la justice en est saisie."

(Edité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.