1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbnb veut lutter contre les «soirées sauvages», après une fusillade mortelle
Le Parisien03/11/2019 à 19:27

Airbnb veut lutter contre les «soirées sauvages», après une fusillade mortelle

Cinq morts et plus d'une dizaine de blessés. La fusillade à Orinda, près de San Francisco en Californie, dans une maison qui avait été louée sur Airbnb, selon les autorités, n'a pas tardé d'avoir des conséquences sur la plateforme de location entre particuliers.Le patron d'Airbnb, Brian Chesky, a annoncé samedi soir aux Etats-Unis que cette plateforme, qui propose sur son site Internet des logements de particuliers à louer pour de courtes périodes, allait redoubler d'efforts pour y limiter les soirées « non autorisées » après cette fête d'Halloween ayant viré au bain de sang. Plus de 100 personnes étaient présentes à cette soirée, annoncée par l'organisateur sur les réseaux sociaux.« Lutter conte les fêtes non autorisées »« Ce qui s'est passé jeudi soir à Orinda, en Californie, est horrible », a écrit dans une série de tweets samedi le cofondateur et patron d'Airbnb, Brian Chesky. « À partir d'aujourd'hui, nous allons interdire les maisons se présentant comme des endroits pour faire la fête (party houses) et allons redoubler d'efforts pour lutter contre les fêtes non autorisées », a-t-il ajouté. Starting today, we are banning "party houses" and we are redoubling our efforts to combat unauthorized parties and get rid of abusive host and guest conduct, including conduct that leads to the terrible events we saw in Orinda. Here is what we are doing:-- Brian Chesky (@bchesky) November 2, 2019 Pour ce faire, Airbnb va augmenter le « contrôle manuel » des réservations signalées comme suspectes par le système automatique de détection des risques de l'application. L'entreprise, par l'intermédiaire de son PDG, veut aussi créer une équipe destinée à réagir rapidement en cas de problèmes de ce genre et prendra des sanctions immédiates contre les utilisateurs qui ne respecteraient pas les nouvelles règles concernant les soirées. Second, we are creating a dedicated "party house" ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • milano12
    04 novembre08:32

    j espère que sa maison est détruite

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer