Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Air France : "Il y a de fortes probabilités qu'on relance la grève", selon la CGT

Boursorama avec AFP27/08/2018 à 10:02

La nomination de Ben Smith à la tête du groupe -et sa rémunération- ne passent pas...

Un avion d'Air France à Dulles, aux États-Unis, le 24 août 2018. ( AFP / DANIEL SLIM )

Les salariés d'Air France sont "dans l'esprit" d'une reprise de la grève, a assuré, lundi 27 août, le délégué CGT Vincent Salles sur franceinfo. Cible de leur colère : la nomination "en catimini" du Canadien Benjamin Smith au poste de directeur général.

"On va se poser la question de savoir si on relance la grève ou pas. Il y a de fortes probabilités que ce soit le cas. Les salariés sont dans cet esprit-là", a prévenu Vincent Salles, alors que neuf syndicat de la compagnie se réunissent pour la première fois depuis la suspension de leur mouvement de grève qui avait fait tomber le PDG Jean-Marc Janaillac en mai.

"PROFIL ANGLO-SAXON"

Mais le changement de direction ne convient pas à la CGT, qui dénonce un "profil anglo-saxon, connu pour avoir fait des accords sociaux au rabais, pour avoir fait la croissance avec les low-cost au détriment de la mère Air Canada". Jusqu'à sa nomination au poste de directeur-général d'Air France-KLM, Benjamin Smith était le numéro 2 de la compagnie canadienne.

Surtout, cette nomination s'est faite avec "une augmentation de sa rémunération à hauteur de 358%". Les salariés "sont remontés, en colère et en ont assez qu'on les prenne pour des idiots", avance Vincent Salles.

"Si on se met en grève, c'est bien pour continuer à mener la bataille sur la question du rattrapage des salaires", a-t-il encore dit.

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    27 août11:19

    C'est sur qu'ils peuvent participer à toutes les manifs, certains les codifient en heures de délégation, la loi étant laxiste sur l'usage qui peut etre fait de ces heures, c'est au patron de les contester ce qu'il fait rarement, ils en profitent, tandis que les salariés eux perdent du salaire si ils font greve. Viens en manif, toi tu perds de l'argent, moi rien, sympa non ? Et ça vient nous parler d'égalité...

    Signaler un abus

  • bearnhar
    27 août11:15

    Il est imperieux de leur supprimer tout bénéfice de l'argent public. Si la production de richesse du pays était calquée sur celle des professionnels de la CGT, je les vois au travail, il y longtemps que nous aurions fait cessation de paiement, ils ne sont jamais à leurs postes, mais bénéficient de JRTT et en voudraient encore plus. Des vacanciers professionnels.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    27 août11:09

    De quoi ils se plaignent ? Le PDG a la meme rémuneration que celui de Ryanair, un salaire lowcoast donc, mouarf...Dans ce pays, les gens vraiment à plaindre ne peuvent pas se permettre de faire greve, et travaillent nettement plus que 35h, mais on ne les entend pas ils se passent la corde en silence, et les syndicats se moquent totalement d'eux.

    Signaler un abus

  • brenot
    27 août11:00

    La CGT ne survit que dans la nuisance économique qu'elle génère.

    Signaler un abus

  • latourar
    27 août10:38

    Que Air France ferme ses portes et passons à autre chose. Cela fait déjà pas mal de temps que je refuse de voyager sur Air France et en d'autres temps, j'ai été largement plumé sur Air Inter ou un Paris Lyon coûtait plus cher qu'un Paris New York!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.