1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aigle Azur : en pleine tourmente, le PDG démissionne
Le Parisien04/09/2019 à 10:37

Aigle Azur : en pleine tourmente, le PDG démissionne

Rien ne va plus chez Aigle Azur. Le PDG de la compagnie, Frantz Yvelin, a annoncé sa démission mercredi matin sur le plateau de BFM Business. La veille, la deuxième compagnie aérienne française avait été placée en redressement judiciaire.« À un moment, on ne peut pas se battre contre tout le monde », a-t-il expliqué, en se disant « fatigué » après avoir « traversé une zone de fortes turbulences depuis le début du mois d'août ». L'entreprise emploie 1 150 salariés dont 350 en Algérie, destination dont elle est spécialiste. Elle s'est déclarée en cessation de paiements en raison des « difficultés de trésorerie rencontrées par la compagnie depuis plusieurs mois », selon son PDG.Un coup de force au mois d'aoûtAu mois d'août, l'un des actionnaires avait tenté un coup de force en débarquant Frantz Yvelin pour « mettre fin aux errements stratégiques des deux dernières années ». Mais le tribunal de Commerce d'Evry, le 28 août, avait rétabli le PDG dans ses fonctions et nommé une administratrice provisoire de la compagnie.De leur côté, les salariés ont critiqué la décision de la compagnie de vendre des créneaux horaires de décollage et d'atterrissage à une de ses concurrentes, l'Espagnole Vueling. / Le placement en redressement judiciaire permet de geler les actifs en continuant les activités pendant plusieurs mois. Mais le tout nouveau secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebarri, va devoir gérer d'entrée ce dossier ultrasensible qui pourrait se solder par une liquidation pure et simple.Des caisses vides et une dette très lourdeCertes, Aigle Azur a réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros en 2018 en transportant 1,88 million de passagers dans ses onze appareils. Mais ses caisses sont vides et elle doit faire face à une dette d'environ 40 millions d'euros. À tel point que les salaires d'août n'ont pas été versés mais pris en charge par les AGS (le ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer