Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Afghanistan-Les négociations avec les taliban compromises pour Obama

Reuters26/05/2016 à 02:41
    par Jonathan Landay et Idrees Ali 
    WASHINGTON, 26 mai (Reuters) - La nomination de trois 
tenants de la ligne dure à la tête des taliban afghans anéantit 
la perspective de pourparlers de paix avec les Etats-Unis avant 
la fin du mandat d'Obama, estiment mercredi plusieurs sources 
militaires. 
    Les taliban afghans ont annoncé avoir choisi pour nouveau 
dirigeant le mollah Haibatullah Akhundzada, un des adjoints de 
leur ancien chef, le mollah Akhtar Mansour, tué ce week-end par 
une frappe de drone américain. 
    Qualifiant la disparition du mollah Mansour de "tournant", 
Barack Obama avait déclaré que le dirigeant des taliban 
constituait un obstacle à la paix en Afghanistan.   
    Mais il est peu probable que son successeur, Haibatullah 
Akhundzada, soit plus enclin au dialogue, les experts prévoyant 
déjà une série d'attaques violentes cet été en Afghanistan. 
    Mercredi, un kamikaze taliban a attaqué une navette 
transportant du personnel judiciaire à l'ouest de Kaboul, la 
capitale afghane, faisant une dizaine de morts.   
    Obama pourrait donc devoir reconsidérer son plan de retrait 
des formateurs militaires et forces spéciales du pays, et 
laisser à son successeur à la Maison Blanche le soin de résoudre 
un conflit dans lequel les Etats-Unis sont engagés depuis 2001, 
date à laquelle ils ont chassé les taliban du pouvoir. 
    L'année dernière, le président américain avait annoncé que 
9.800 militaires resteraient stationnés en Afghanistan en 2016, 
et que leur nombre serait réduit à 5.500 d'ici début 2017. 
    Mettre fin à l'engagement américain long de quinze ans en 
Afghanistan représentait une priorité du mandat d'Obama et ce 
dernier a cherché en vain à amener les islamistes à la table des 
négociations avec le gouvernement afghan. 
     
    LES TALIBAN "NE PEUVENT PAS GAGNER" 
    Dans un contexte marqué par la faiblesse du gouvernement 
d'Abdullah Abdullah, la progression des taliban et l'émergence 
dans le pays d'une branche de l'organisation Etat islamique 
(EI), le commandant en chef des opérations en Afghanistan doit 
rendre d'ici un mois ses conclusions sur le retrait des troupes. 
    Le secrétaire d'Etat à la Défense Ash Carter a indiqué 
mercredi que le gouvernement maintenait sa stratégie d'appel au 
dialogue tout en fournissant à Kaboul une aide financière et 
militaire (conseillers, entraîneurs, équipements).  
    Il a ajouté que le processus de réduction du contingent 
américain redémarrerait. 
    Les taliban doivent comprendre "qu'ils ne peuvent pas 
gagner, que les forces de sécurité afghanes, avec notre appui, 
seront plus fortes qu'eux et qu'elles vont être capables de 
défendre le pays et son gouvernement d'unité nationale", a 
affirmé le chef du Pentagone. 
    "En cela, l'alternative (..) à la paix avec le gouvernement, 
c'est une défaite certaine sur le terrain", a-t-il dit à Rhode 
Island. 
    Certains responsables américains font toutefois une lecture 
différente de la situation, et peinent à voir ce qui pousserait 
les islamistes à rendre les armes. 
    "A chaque fois que j'entends quelqu'un au gouvernement 
parler des perspectives de négociations de paix avec les taliban 
ou de la manière dont l'attaque du mollah Mansour va pouvoir 
améliorer les relations, je me demande ce qu'il a fumé", déclare 
un responsable militaire américain doté d'une longue expérience 
en Afghanistan, et qui souhaite rester anonyme. 
    "Quel que soit leur leader, les taliban n'ont aucune 
incitation à transiger avec leur détermination de restaurer la 
loi islamique", a-t-il ajouté. 
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par 
Jean-Stéphane Brosse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.