Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Affrontements entre l'armée irakienne et l'EI à Falloudja

Reuters23/05/2016 à 12:38
 (Actualisé avec précisions sur les combats) 
    BAGDAD, 23 mai (Reuters) - L'armée irakienne a attaqué lundi 
des activistes de l'organisation Etat islamique près de 
Falloudja après avoir bombardé des quartiers du centre de la 
ville, entamant ainsi l'offensive annoncée pour tenter de 
reprendre ce bastion djihadiste situé à une cinquantaine de 
kilomètres de Bagdad. 
    Certains des premiers affrontements directs entre les deux 
camps ont eu lieu à Al Hayakil, dans la banlieue sud de la 
ville, a précisé un habitant.  
    Des frappes aériennes et des tirs de mortier avaient visé 
dans la nuit plusieurs quartiers de la ville elle-même dans 
lesquels l'EI passe pour avoir installé un quartier général, 
mais ils avaient cessé au lever du jour.  
    Des habitants du centre-ville ont expliqué s'être réfugiés 
dans le nord de l'agglomération mais les explosifs placés par 
l'EI le long de la route les empêchent de quitter la ville.  
    Falloudja est tombée aux mains du groupe d'Abou Bakr al 
Baghdadi dès janvier 2014, six mois avant que la prise 
spectaculaire de Mossoul, dans le Nord, ne marque l'émergence 
des djihadistes sunnites de l'EI, qui contrôlent aujourd'hui de 
larges portions des territoires irakien et syrien et 
s'implantent en Libye. 
    L'armée irakienne encercle la ville depuis l'an dernier mais 
elle a jusqu'à présent privilégié les combats dans des zones 
tenues par l'EI plus au nord et à l'ouest. Bagdad a annoncé 
vouloir reprendre Mossoul avant la fin de l'année même si de 
nombreux observateurs jugent cet objectif difficile à atteindre. 
    L'offensive sur Falloudja, dont le lancement a été annoncé 
dans la nuit par le Premier ministre, Haïdar al Abadi, n'est pas 
considérée comme un préalable indispensable à la reprise de 
Mossoul et elle pourrait même obliger Bagdad à repousser le 
calendrier.  
     
    "L'HEURE H DE LA LIBÉRATION EST ARRIVÉE", DIT ABADI 
    En 2004, deux offensives américaines contre des djihadistes 
d'Al Qaïda à Falloudja avait duré chacune environ un mois.  
    Haïdar al Abadi s'est rendu dans un centre de commandement 
installé près de la ville pour superviser les opérations, a 
rapporté la télévision publique.  
    L'offensive sera menée par l'armée, la police, les services 
de renseignement, les combattants de tribus locales et une 
coalition de milices à majorité chiite, avait-il déclaré 
auparavant. Un soutien aérien de la coalition internationale 
menée par les Etats-Unis est également attendu. 
    "L'heure H de la libération de Falloudja est arrivée. Le 
moment de la victoire approche et Daech n'a pas d'autre choix 
que de fuir", a dit le chef du gouvernement sur son compte 
Twitter officiel, utilisant l'acronyme arabe péjoratif du groupe 
djihadiste. 
    Des responsables irakiens ont expliqué que les milices 
chiites, dont l'une est soutenue par l'Iran, pourraient ne 
combattre qu'à l'extérieur de la ville, comme cela avait été le 
cas à Ramadi il y a six mois, afin d'éviter d'aggraver des 
tensions intercommunautaires avec la population sunnite locale.  
    Des responsables irakiens et américains estiment que jusqu'à 
100.000 civils se trouvent encore à Falloudja, dont la 
population dépassait 300.000 personnes avant le début de la 
guerre. 
    Les Nations unies et l'ONG Human Rights Watch ont dit le 
mois dernier que de sévères pénuries de nourriture et de 
médicaments touchaient les habitants assiégés depuis plusieurs 
mois. La ville n'a plus accès à l'aide humanitaire depuis 
décembre, quand l'armée irakienne avait repris la ville voisine 
de Ramadi.   
    A la suite de récentes offensives de l'armée aux alentours, 
à Rutba et Hit, une reprise de Falloudja permettrait au régime 
de contrôler plus de 500 km de route entre Bagdad, la frontière 
jordanienne, et, à 190 km au nord, la ville d'Haditha. 
  
 
 (Ahmed Rasheed; Julie Carriat et Marc Angrand pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.