1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Affaire Skripal : environ 300 diplomates des deux camps ont été expulsés
Le Parisien31/03/2018 à 14:55

Affaire Skripal : environ 300 diplomates des deux camps ont été expulsés

C'est Londres qui a donné le ton. Le 14 mars, dans le sillage de l'empoisonnement en Angleterre de l'ex-espion russe Sergueï Skripal, le gouvernement britannique a décidé l'expulsion de 23 diplomates russes. Fin mars, il a été suivi par d'autres pays occidentaux, par l'Ukraine et par l'Otan. A ce jour, plus de 150 membres des représentations diplomatiques russes ont ainsi été priés de regagner leur pays.En représailles, Moscou a pris des mesures similaires à l'égard de diplomates occidentaux. Au total, près de 300 diplomates des deux camps ont été renvoyés chez eux dans ces différentes mesures d'expulsion croisées.- Etats-Unis. La Maison-Blanche a annoncé que soixante « espions » russes vont devoir quitter le territoire américain. Selon un haut responsable gouvernemental, il s'agit de 48 « agents de renseignement connus » dans diverses missions aux Etats-Unis et de 12 membres de la mission russe de l'ONU. Soit « la plus importante expulsion » d'agents de renseignement russes de l'histoire américaine, selon un autre haut responsable.En outre, le consulat russe de Seattle va être fermé, Washington mettant en avant la proximité d'une base de sous-marins et d'une grande partie des installations industrielles de Boeing. La Russie ayant ensuite expulsé 60 diplomates américains par mesure de rétorsion, les Etats-Unis se réservent « le droit d'y répondre » en examinant les différentes « options ». L'escalade n'est peut-être par terminée. L'entrée du consulat général de Russie à Seattle(Reuters/Lindsey Wasson) - Union européenne. A la suite du Royaume-Uni, dix-huit pays européens ont ordonné l'expulsion de plus de trente diplomates russes : l'Allemagne (quatre expulsions), la France (quatre), la Pologne (quatre), la Lituanie (trois), la République tchèque (trois), l'Espagne (deux), l'Italie (deux), les Pays-Bas (deux), le Danemark (deux), la Suède (un), la Lettonie (un), la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer