1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Affaire de Rugy : « Ce qui lui est reproché est mineur »
Le Point24/07/2019 à 10:10

Ce mardi, une enquête du gouvernement sur les travaux dans le logement de François de Rugy a « dans l'ensemble » validé les dépenses engagées par l'ancien ministre de la Transition écologique, qui a démissionné mardi dernier. L'inspection, diligentée le 11 juillet, souligne notamment qu'« aucune rénovation importante » n'avait été réalisée « depuis 2009 et même depuis 2003 » à l'hôtel de Roquelaure, un bâtiment du XVIIIe siècle où le ministre de la Transition écologique avait ses quartiers. Seuls des manquements mineurs semblent avoir été mis en lumière par le rapport administratif commandé par Matignon. Virginie Aubart, la contrôleuse générale des armées en charge de l'inspection, a en effet exprimé quelques bémols concernant les travaux réalisés dans le ministère. Cette dernière pointe notamment du doigt la « relative urgence » dans laquelle les commandes ont été passées, et ce, en particulier pour la réalisation d'un dressing sur mesure pour près de 17 000 euros TTC.Lire aussi Affaire de Rugy : l'enquête valide les travaux dans son ancien logementEn ce qui concerne les dîners organisés à l'hôtel de Lassay, l'enquête du secrétaire général de l'Assemblée nationale sur François de Rugy conclut que l'ancien président de l'institution n'a commis « aucune irrégularité ». Le rapport épingle toutefois trois dîners familiaux ou amicaux qu'il pourra rembourser, selon le rapport communiqué ce mardi....

Lire la suite sur LePoint.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    24 juillet11:05

    On exige les noms des "inspecteurs", des membres des commissions larem, de leurs présidents qui ont blanchi le coupable rugy ! Tous complices. Allez les journalistes les noms, les noms !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer