Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Affaire Bygmalion : Sarkozy est «tombé de l'armoire»

Le Parisien27/05/2014 à 23:52

Affaire Bygmalion : Sarkozy est «tombé de l'armoire»

Ironie du sort, une réunion des riches donateurs du « premier cercle » était prévue ce matin au siège de l'UMP. Bien sûr annulée. Certains des convives, qui se faisaient déjà prier ces temps-ci, se sont téléphoné, consternés. « On assiste à l'implosion en direct de l'UMP », soupire l'un, éberlué par les confessions télévisées de Jérôme Lavrilleux. Tout juste rentré d'Israël, d'où il a suivi le séisme des européennes entre deux chansons du concert de Carla, Nicolas Sarkozy a à peine eu le temps de poser son sac. Avant de rejoindre rapidement sa garde rapprochée à son bureau rue de Miromesnil pour passer des coups de fil, notamment à son ex-directeur de campagne Guillaume Lambert et à son ex-trésorier Philippe Briand. « Il n'était pas au courant, il est tombé de l'armoire ! », affirme son entourage, qui dément tout maquillage de ses comptes de campagne et évoque une possible manipulation.

Hier, les rares sarkozystes joignables s'efforçaient de dédouaner l'ancien candidat. « En 2012, il est allé à la bataille comme un champion de boxe monte sur le ring. Il ne demandait pas si la serviette éponge était rouge ou noire ! », lance un hiérarque. Sous-entendu : ce n'était pas à lui de s'intéresser au montant des factures. Sans mettre totalement hors de cause l'ancien président, dont il est proche, Lavrilleux a d'ailleurs juré qu'il ne l'avait pas informé des dérapages... sans exclure que d'autres l'aient fait. « Sarko, il n'a jamais su ! Il disait : il faut d'autres meetings. Et tout le monde disait : oui monsieur le président. Personne n'a jamais eu les c... de lui dire non ! A aucun moment on ne l'a alerté. On savait que Bygmalion abusait. Ses conseillers l'ont envoyé dans le mur, c'est encore lui qui va payer ! », enrage un ami, qui admet qu'un retour pourrait être « compliqué ». « C'est un missile de Copé, qui ne veut pas couler tout seul », fulmine un ex-pilier de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.