1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Affaire Benalla : Christian Jacob demande des comptes à François de Rugy
Le Point25/07/2018 à 12:42

Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale. (crédit : DNphotography/SIPA)

Alors qu'il prévoit de déposer une mention de censure contre le gouvernement, Christian Jacob veut également obtenir des explications de la part du président de l'Assemblée nationale. Le 21 juillet dernier, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée est informé par Marc Le Fur (député LR) qu'Alexandre Benalla possédait, depuis le 24 juillet 2017, un badge H, lui permettant d'avoir accès à l'hémicycle. Dans une lettre, envoyée à François de Rugy, que Le Point s'est procurée, Christian Jacob demande des explications. Plusieurs questions sont listées. D'abord, Christian Jacob se demande pourquoi six collaborateurs du chef de l'État (selon les dires de François de Rugy) avaient accès à l'hémicycle, quand le règlement de l'Assemblée n'en autorise que deux.

D'autant plus qu'Alexandre Benalla ne figurait sur aucune liste officielle, rappelle Christian Jacob. « Ce badge est normalement accordé à des officiels, commente Marc Le Fur. Or Alexandre Benalla n'apparait dans aucun organigramme. Les règles du bureau de l'Assemblée sont très claires : d'une part, nous ne devons attribuer que deux badges à la présidence de la République, et non pas six. Et d'autre part, ces badges ne sont accordés qu'à des conseillers dûment officialisés. » Mais la principale question soulevée par Christian Jacob est la traçabilité des allées et venues du collaborateur d'Emmanuel Macron dans l'hémicycle.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    25 juillet12:55

    C'est le nouveau monde à la Macron ! Quand allons nous le chercher ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer