Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Aéroports : ferez-vous la queue à Noël ?
Le Point20/12/2017 à 07:28

Comme au début de l'été dernier, comme aux dernières vacances de la Toussaint, les files d'attente vont-elles s'allonger pendant les fêtes dans les aéroports lors du passage de la police aux frontières ? Les passagers et leurs familles doivent alors attendre debout, parfois plus d'une heure, le contrôle du passeport. Pour la fin d'année, le ministère de l'Intérieur promet 200 policiers ? sortis de l'école ? en renfort dans les aéroports franciliens (un tiers à Orly, deux tiers à CDG).

Suffisant ? « Ce n'est pas un problème d'effectif », s'agace un dirigeant d'une compagnie aérienne, sous le couvert de l'anonymat par crainte des « représailles » pour ses clients. « Le nombre de policiers prévu est largement suffisant. Mais quand il faut opérer douze points de contrôle, il n'y a que six policiers en poste. Les autres boivent un café ou jouent aux cartes, comme l'observent tous les jours mes agents d'escale. Le problème le plus criant vient d'Orly-Sud où la hiérarchie peine à s'imposer. » Le comble est peut-être cette vacation de nuit où des policiers sont rémunérés de minuit à 7 heures du matin alors que l'aéroport d'Orly est fermé. C'est le prix à payer pour obtenir deux heures de travail réel et contrôler les passagers qui, à partir de 5 heures, enregistrent pour les vols partant tôt le matin.

Les Antilles et La Réunion ne sont pas en France

Une certaine fluidité est...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer