Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MACQUARIE GRP

75.17EUR
+0.48% 
Ouverture théorique 0.00

AU000000MQG1 4M4

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    75.17

  • clôture veille

    74.81

  • + haut

    75.17

  • + bas

    75.17

  • volume

    0

  • valorisation

    25 596 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.05.18 / 08:11:29

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter MACQUARIE GRP à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MACQUARIE GRP à mes listes

    Fermer

Aéroports-Au moins 11 offres fermes pour Nice et Lyon-sources

Reuters04/07/2016 à 16:56
    par Gilles Guillaume et Cyril Altmeyer 
    PARIS, 4 juillet (Reuters) - Au moins 11 offres fermes ont 
été déposées lundi par des groupes d'infrastructure et des fonds 
d'investissement pour la privatisation des aéroports de Nice et 
Lyon tandis qu'au moins deux candidats ont déclaré forfait dans 
la dernière ligne droite, a-t-on appris de sources proches des 
postulants. 
    La privatisation partielle du premier et du deuxième 
aéroport régional français pourrait rapporter jusqu'à 1,6 
milliard d'euros à l'Etat, qui s'est déjà désengagé en 2014 de 
l'aéroport de Toulouse-Blagnac. 
    Les offres fermes devaient être déposées le 4 juillet à midi 
au plus tard. L'Agence des participations de l'Etat (APE), qui 
pilote le processus, devrait se prononcer au mois d'août sur les 
offres reçues  . 
    A côté de l'Etat, qui détient environ 60% du capital des 
aéroports, les Chambres de commerce et d'industrie (CCI) en 
possèdent 25% et les collectivités 15%. 
    D'après une source proche du dossier, la fourchette des prix 
proposés par les candidats se situe en moyenne entre 750 et 900 
millions d'euros pour les 60% dans Nice et entre 500 et 800 
millions d'euros pour les 60% dans Lyon, soit une valorisation 
de 13-14 fois l'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, 
dépréciations et amortissements). 
    Selon plusieurs source proches du dossier et des 
prétendants, au moins cinq groupes ou consortiums sont toujours 
intéressés par l'aéroport de Nice : 
    l'italien Atlantia  ATL.MI , déjà opérateur de l'aéroport de 
Rome, associé pour une participation minoritaire avec EDF 
Invest, la branche d'investissement d'EDF  EDF.PA ; un 
consortium emmené par le fonds français Ardian et comprenant les 
Caisses d'épargne; le groupe espagnol d'infrastructures 
Ferrovial  FER.MC  associé au fonds Meridiam; le trio 
Vinci-CDC-Predica  SGEF.PA  CAGR.PA  et enfin l'assureur 
allemand Allianz  ALVG.DE  associé au fonds américain Global 
Infrastructure Partners (GIP). 
    Le tandem formé de l'aéroport de Zurich et du fonds de 
pension CPPIB (Canadian Pension Plan Investment Board) aurait 
quant à lui déclaré forfait, selon une source proche du dossier, 
confirmant une information du quotidien Les Echos. Le consortium 
a refusé de faire un commentaire. 
    Une autre source proche du dossier a indiqué par ailleurs 
que le groupe turc Limak avait jeté lui aussi l'éponge dans le 
dossier de Nice, où sa candidature avait suscité des réactions 
très hostiles de la part du maire Christian Estrosi.  
    Pour la plate-forme de Lyon, il n'y aurait plus que six 
dossiers en lice après la décision de Limak de ne plus postuler 
seul, mais de rejoindre Cube. L'aéroport de Genève, jusqu'ici 
membre de ce consortium, n'est plus qu'associé avec une présence 
symbolique inférieure à 1%.   et  . 
    Mais dans le Progrès de Lyon, le président de la région 
Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez s'est déclaré à son tour 
opposé à candidature du groupe turc et à l'idée de céder 
l'aéroport Lyon-Saint Exupéry à un groupe étranger, estimant 
qu'il s'agit d'"un outil de souveraineté". 
    Un consortium Ardian-Siparex-famille Decaux-Caisses 
d'épargne, le duo Ferrovial-Meridiam et le trio 
Vinci-CDC-Predica sont aussi prétendants pour Lyon, ainsi 
qu'Atlantia, seul cette fois ; s'y s'ajoute le groupe australien 
d'investissement Macquarie  MQG.AX  allié à la holding FFP 
 FFPP.PA  de la famille Peugeot, dans un montage 80-20%. 
    Selon une source, la principauté de Monaco a quant à elle 
fait part de son intention de rejoindre le vainqueur de l'appel 
d'offres sur Nice, avec une participation pouvant aller jusqu'à 
10% environ. 
    Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès 
d'Industry Fund Management (IFM), cité parmi les offres 
indicatives sur Nice et sur Lyon, sur sa présence au second 
tour. 
    Le ministère de l'Economie a refusé de commenter ces 
informations. 
 
 (Avec Arno Schuetze à Francfort, Matthieu Protard à Paris, Seda 
Sezer à Istambul, Joshuah Franklin à Zurich, Francesca Landini à 
Milan, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

+0.48%
-1.10%
+0.49%
+0.64%
+1.26%
-0.98%
+1.89%
0.00%
EDF
-3.42%
FFP
+1.74%
+0.43%
-0.18%
-1.33%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.