Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Adoption d'une loi antiterroriste controversée au Kenya

Reuters18/12/2014 à 19:43

NAIROBI, 18 décembre (Reuters) - Le Parlement kényan a adopté jeudi une loi controversée durcissant le dispositif de lutte contre le terrorisme que ses détracteurs jugent liberticide. La réforme, dont l'examen a donné lieu à de vives altercations et jusqu'à des échanges de coups de poing dans l'enceinte du parlement, porte de 90 à 360 jours la durée de la garde à vue en matière d'antiterrorisme. Les médias s'exposeront par ailleurs à une amende s'ils diffusent des informations "susceptibles de susciter la peur ou la panique". La loi ne définit pas ces informations. Les propriétaires de logements seront contraints de fournir à la demande des autorités des renseignements sur leurs locataires. Cette réforme est une réponse du président Uhuru Kenyatta à l'attaque meurtrière menée en septembre 2013 par un commando d'islamistes somaliens contre le centre commercial Westgate de Nairobi, où 67 personnes ont été tuées. "Vous n'avez rien à craindre de ce projet de loi à moins d'être engagés dans des activités criminelles", a-t-il expliqué mercredi. Mais des organisations de défense des droits de l'homme considèrent que cette réforme met les libertés en danger. "Ce gouvernement tente de museler toute dissidence", a affirmé Patrick Gathara, essayiste et dessinateur de presse. Au Parlement, des élus de l'opposition ont réussi à retarder le vote avant d'être expulsés de l'enceinte tandis que les journalistes en étaient évacués avant le vote; la retransmission télévisée du débat a également été interrompue. A l'extérieur du Parlement, des militants hostiles à la loi ont été interpellés par les forces de police. Neuf ambassades étrangères, dont les missions diplomatiques des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et du Canada, ont apporté leur soutien à un renforcement de la sécurité au Kenya tout en estimant que les droits de l'homme devaient être respectés. "Protéger la constitution du Kenya et défendre les libertés civiques et la démocratie sont parmi les moyens les plus efficaces de renforcer la sécurité", soulignent-elles dans un communiqué commun. (James Macharia et Humphrey Malalo; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.