1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accords et corps-à-corps féminins en (trois) séries
Le Monde14/05/2019 à 00:24

Chaque mardi, « La Matinale du Monde » vous propose un choix de séries à découvrir ou redécouvrir sur petit écran.

LA LISTE DE LA MATINALE Honneur aux femmes cette semaine, avec trois séries : Gentleman Jack sur l'histoire d'Anne Lister, une des premières lesbiennes à oser s'affirmer publiquement, Easy (saison 3), portrait de la société bobo métrosexuelle du Chicago d'aujourd'hui, et Fleabag, petit bijou britannique dont la saison 2 raconte deux « paires » féminines.

« Gentleman Jack » : la lesbienne Anne Lister et les interdits bravés La figure d'Anne Lister (1791-1840), dans la série Gentleman Jack, de Sally Wainwright, est celle d'une femme (surnommée « Fred » par ses intimes ou « Gentleman Jack » par les gens du coin) qui fut l'une des premières lesbiennes à oser s'affirmer publiquement comme telle. L'histoire retiendra d'elle qu'elle a bravé les interdits d'une société anglaise ultra puritaine en s'installant avec une riche et jeune femme célibataire voisine, Anne Walker (interprétée par Sophie Rundle). Anne Lister, propriétaire terrienne aisée, polyglotte et habillée de vêtements masculins noirs, fut aussi une voyageuse infatigable, une escaladeuse de haute montagne, un médecin en puissance (mais que la faculté française n'accepta pas en sa condition de femme) ainsi que l'auteure d'un journal intime en grande partie noté de manière cryptée.

Ce personnage haut en couleur romanesque a déjà fait l'objet d'essais littéraires, de documentaires et de films. La série de Sally Wainwright, créatrice de Happy Valley (2014-2016) - très différente mais où il est aussi question d'une femme ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer