Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accord UE-Mercosur : «30 000 élevages français sont en péril», selon la FNSEA

Le Parisien26/02/2018 à 19:02

Accord UE-Mercosur : «30 000 élevages français sont en péril», selon la FNSEA

Après le décès brutal de Xavier Beulin en février 2017, c'est elle qui a repris les rênes du premier syndicat agricole français, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). Alors que se déroule le salon de l'agriculture à Paris, l'éleveuse de porcs du Maine-et-Loire, 58 ans, alerte sur le traité de libre-échange négocié en ce moment par l'Union européenne avec le Mercosur, la communauté économique qui regroupe l'Argentine, le Brésil, le Paraguay, l'Uruguay, le Venezuela et la Bolivie.Comment se porte la filière agricole ?Christiane Lambert. Les agriculteurs n'ont pas le moral. Ils ont cumulé des crises climatiques très fortes, notamment les céréaliers qui viennent de vivre trois années difficiles. Mais les grosses inquiétudes du moment concernent les accords commerciaux de libre-échange négociés par Emmanuel Macron avec les pays d'Amérique latine du Mercosur. Sans oublier la mise en œuvre du Ceta, l'accord avec le Canada. Ces deux traités vont permettre l'arrivée sur le sol français de produits venus d'ailleurs qui n'ont pas les mêmes conditions de production que les produits français. Monsieur Macron dit : « Montée en gamme, bio, bien-être animal ! » Dans le même temps, il ouvre grand les frontières à des produits qui vont tirer les prix vers le bas. Inacceptable !Quel va être l'impact du traité avec le Mercosur sur les exploitations françaises ?30 000 élevages sont en péril et quatre filières sont concernées : l'éthanol, le sucre, la filière bovine et la volaille. Le quota d'importation prévu dans ce fameux traité est de 90 000 tonnes. C'est l'équivalent en France de 20 % de la consommation d'aloyau, une pièce noble de bœuf. Or, cette viande va arriver à un prix 30 % inférieur au prix français. N'oublions pas que dans notre pays, la consommation de viande a baissé de 27 % ces quatorze dernières années. Les agriculteurs se retrouvent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.