Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Accord sur une charte de transition au Burkina Faso

Reuters09/11/2014 à 23:08

OUAGADOUGOU, 9 novembre (Reuters) - Les partis politiques d'opposition, les associations de défense des droits civiques et des chefs religieux se sont mis d'accord dimanche sur une charte prévoyant la création d'une autorité de transition afin de préparer des élections démocratiques au Burkina Faso. Cet accord, conclu après des négociations dans la capitale Ouagadougou, doit être présenté cette semaine au lieutenant-colonel Isaac Zida qui s'est proclamé chef de l'Etat après la fuite du président Blaise Compaoré renversé par des manifestations. La charte prévoit la création d'un parlement intérimaire de 90 membres avec 10 représentants de l'armée, 40 de l'opposition et 30 de la société civile. Les 10 derniers sièges restants seront attribués à d'autres partis politiques, y compris les anciens alliés de Blaise Compaoré. Ces derniers, ainsi que les militaires, n'ont pas participé aux négociations. Le gouvernement intérimaire serait composé de 25 membres qui n'auraient pas la possibilité de se présenter à l'élection présidentielle, ni aux élections législatives qui doivent avoir lieu l'an prochain. "C'est un texte qui semble réunir tout le monde. Le point épineux est de choisir l'homme qui va présider pendant la transition", a commenté Roch Marc Christian Kaboré, président du Mouvement populaire pour le progrès (MPP, opposition). Zida, ancien chef de la garde présidentielle qui a pris la tête du pays le 1er novembre, a promis de restituer rapidement le pouvoir aux civils. La charte, qui doit être présentée cette semaine au président autoproclamé et aux militaires, mais aussi aux anciens partisans de Compaoré, pourrait être amendée. Elle propose notamment de créer un collège spécial qui aurait pour mission de désigner la personnalité qui présidera à la transition et veillera à la préparation des élections. Ce collège compterait sept militaires, 15 membres de partis politiques et de la société civile et huit chefs religieux ou chefs traditionnels. Lundi, l'Union africaine avait donné à Zida un délai de deux semaines pour rendre le pouvoir aux civils sous peine de sanctions. La Cédéao avait, elle, demandé jeudi aux Etats membres de l'UA de surseoir à d'éventuelles sanctions contre le Burkina Faso, le temps que le président sénégalais Macky Sall mène une médiation. (Nadoun Coulibaly; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.