Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accord de cessez-le-feu entre la Birmanie et 16 groupes rebelles

Reuters31/03/2015 à 08:09

RANGOUN, 31 mars (Reuters) - Le gouvernement birman et 16 groupes armés représentant des minorités ethniques se sont entendus sur un projet de cessez-le-feu national qui, s'il est ratifié et respecté, marquerait une date importante dans les efforts visant à mettre un terme à plus de soixante-cinq années de conflit en Birmanie. Le gouvernement qui s'est installé en 2011 après la fin de 49 ans de régime militaire a fait de l'arrêt des hostilités avec les nombreux groupes ayant pris les armes depuis l'indépendance en 1948 une de ses priorités. Le projet de trêve sera finalisé mardi puis envoyé aux chefs des différents mouvements rebelles en vue d'une ratification, a déclaré lundi soir Hla Maung Shwe, conseiller spécial du Centre pour la paix au Myanmar, une instance créée par le gouvernement pour faciliter le processus de paix. "Si tout va bien, l'accord national de cessez-le-feu sera signé par les principaux chefs des groupes ethniques armés en mai prochain à Naypyitaw", a-t-il dit. Le gouvernement et les groupes rebelles, dont beaucoup luttent pour une autonomie accrue de leurs minorités ethniques, se sont rencontrés à sept reprises depuis 2013 pour négocier cette trêve. Le gouvernement s'était fixé pour objectif de parvenir à un accord avant les élections législatives de novembre prochain. De précédentes tentatives de cessez-le-feu à l'échelle nationale ont échoué, plusieurs groupes réclamant des garanties politiques que les négociateurs disaient ne pas pouvoir leur fournir. Plusieurs flambées de violence et des plaintes concernant le rôle de l'armée dans ce processus complexe ont également entravé les progrès dans ce pays qui compte des dizaines de minorités ethniques. Les seize groupes rebelles impliqués dans le projet de trêve sont regroupés sous le nom d'équipe de coordination du cessez-le-feu national, mais d'autres groupes sont restés à l'écart. Ainsi le groupe ethnique Kokang, qui a affronté l'armée en février dernier près de la frontière chinoise et contraint le gouvernement à décréter l'état d'urgence dans la région. Le Conseil fédéral des nationalités unies (UNFC), une organisation chapeautant plusieurs groupes rebelles, estime qu'aucune trêve viable ne sera possible tant que l'armée birmane continuera de lancer des offensives contre les groupes ethniques. (Aung Hla Tun, avec Simon Webb; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.