Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Accidents de la route : les 10 gestes qui sauvent

RelaxNews19/03/2013 à 18:59

Seuls 31% des Français avouent savoir correctement appliquer un massage cardiaque. wellphoto/shutterstock.com

(Relaxnews) - Plus de la moitié des personnes tuées sur la route meurent juste quelques minutes après l'accident. Or, ce nombre pourrait être largement réduit si tout le monde savait pratiquer efficacement les premiers secours pendant ces instants cruciaux. Voici 10 conseils délivrés par Pascal Cassan, médecin conseiller national de la Croix-Rouge française, pour peut-être sauver un jour une vie.

1- Il faut savoir se rendre correctement sur les lieux d'un accident : allumer ses feux de détresse, se garer, laisser les feux de détresse en marche, enfiler son gilet de haute visibilité et faire descendre immédiatement tous les occupants du véhicule, les mettre en sécurité sur le bas-côté derrière les glissières de sécurité si elles existent.

2- La zone doit absolument être balisée, afin d'éviter tout "suraccident" : baliser de part et d'autre à une distance de 150 ou 200m avec l'aide de témoins ou de triangles de présignalisation.

3- Il faut toujours couper le contact des véhicules accidentés, si c'est possible, et serrer le frein à main.

4- Alerter les secours, le SAMU (15) ou les pompiers (18) en donnant un maximum de renseignements, pour qu'ils puissent envoyer les moyens techniques et humains nécessaires. Sur les autoroutes et voies rapides, utiliser de préférence une borne d'appel d'urgence si elle se trouve à proximité.

5- Si le véhicule est en feu, n'utiliser un extincteur que s'il s'agit d'un feu naissant, sinon évacuer.

6- S'il n'y a pas de danger immédiat, ne pas chercher à sortir les victimes de leur véhicule.

7- Si un accidenté est effondré sur son volant, il est nécessaire de basculer prudemment sa tête en arrière, en la ramenant vers le dossier du siège. Attention, il ne faut pratiquer aucun mouvement latéral et bien maintenir la tête et le cou dans l'axe du tronc, une main placée sous le menton, l'autre sur l'os occipital.

8- Si un blessé est inconscient, il faut vérifier qu'il respire. Si c'est le cas, il ne faut pas le laisser sur le dos, mais le mettre sur le côté, en position latérale de sécurité. Pour cela, il faut le mettre prudemment sur le côté, la jambe sur le sol est tendue, l'autre repliée vers l'avant. Le bras sur le sol doit être à angle droit, paume de la main tournée vers le haut, l'autre bras replié avec le dos de la main de la victime contre son oreille, la bouche ouverte.

9- Si un blessé ne respire plus, il faut immédiatement pratiquer un massage cardiaque en attendant les secours : placer les mains, l'une sur l'autre, au milieu du thorax, les doigts relevés n'appuyant pas sur les côtes. Bras tendus, il faut alors appuyer fortement avec le talon de la main en y mettant le poids de son corps au rythme de 120 compressions par minute.

10 - Si un blessé saigne abondamment, il faut appuyer fortement sur l'endroit qui saigne avec les doigts ou la paume de la main, en interposant, si possible, une épaisseur de tissu propre recouvrant complètement la plaie.

Quant aux gestes à proscrire : se précipiter ou se mettre en danger inutilement, stationner n'importe comment aux abords de l'accident, effectuer les gestes de premiers secours sans avoir au préalable appelé les secours, retirer le casque d'un motard accidenté.

db


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.