1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A une semaine des européennes, les Français encore dans l'expectative
Le Monde20/05/2019 à 03:41

Les électeurs ne semblent jamais s'être vraiment projetés dans ce scrutin, dont les dirigeants politiques attendent avec fébrilité un dénouement qui n'a jamais été aussi imprévisible, révèle notre quatrième enquête Ipsos Sopra-Steria.

Une cristallisation autour d'un duel indécis et des matchs incertains à tous les étages sous le regard d'électeurs toujours peu enclins à se déplacer aux urnes dimanche 26 mai.

A moins d'une semaine de l'ouverture des bureaux de vote, les résultats de notre quatrième enquête, réalisée du 14 au 17 mai, par Ipsos Sopra-Steria, en partenariat avec le Cevipof (Sciences Po) et la fondation Jean-Jaurès révèlent un paysage politique dans l'expectative.

Tous les Français ne vivent pas de la même façon ce printemps électoral. Après des mois de crise des « gilets jaunes » et d'attente des conclusions du grand débat, ils ne semblent jamais s'être vraiment projetés dans ce scrutin, comme si cette campagne entravée par le manque de débats de fond les avait laissés au bord de la route.

Au sein des états-majors, les dirigeants politiques attendent, eux, avec fébrilité le dénouement d'une élection qui n'a jamais été aussi imprévisible et dont les conséquences politiques paraissent encore floues.

Troisième tour de la présidentielle de 2017 entre le président de la République et Marine Le Pen ? Fin de la recomposition et début de la reconquête pour les oppositions ? Immense chamboulement continental avec la confirmation de l'émergence d'un bloc populiste ? Seuls les résultats du 26 mai donneront un sens plus clair à ce qu'aura été cette première élection intermédiaire du mandat d'Emmanuel Macron.

Abstention : une campagne qui n'a pas fait bouger les lignes Alors que cette campagne eur...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1765517
    20 mai08:13

    manip des sondages, buzz des chaines info, en fait 34 listes juste pour noyer le poisson et faire oublier que ceux sont les mêmes qui se représentent !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer