1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« A quoi servent nos politiques de concurrence si rien n'arrête la concentration ? »
Le Monde12/03/2019 à 15:51

Le professeur de communication Charles Cuvelliez explique dans une tribune au « Monde » que l'intelligence artificielle est capable de créer des cartels, de manière encore plus efficace que les humains.

Tribune. Verra-t-on l'Autorité de la concurrence, dont on fête les dix ans, changer bientôt de mission et s'attaquer aux cartels de robots, plutôt qu'à ceux des directeurs généraux ? Aujourd'hui, la plupart des prix de ce qu'on achète en ligne sont fixés par des logiciels. En 2015, plus de 30 % des vendeurs sur Amazon utilisaient de tels programmes (« An Empirical Analysis of Algorithmic Pricing on Amazon Marketplace », Le Chen, Alan Mislove, Christo Wilson, 2016). Ils ne sont pas autonomes : il y a toujours quelqu'un pour fixer des choix stratégiques et les programmer.

Que donnerait l'intelligence artificielle (IA) aux commandes d'un tel logiciel ? On lui assignerait juste le but à atteindre : maximiser le profit. On entraînerait le logiciel contre d'autres et on le mettrait en production. Cette IA arriverait sans doute à la conclusion qu'il ne faut jamais déclencher de guerre de prix. Ce serait le cauchemar pour les politiques antitrust qui ont déjà du mal à lutter contre les collusions tacites. Ces dernières se produisent dans des secteurs avec trois ou quatre acteurs, aux parts de marchés variables.

Les acteurs peuvent s'observer et vite réagir si l'un d'entre eux baisse les prix pour gagner des parts de marché ; le contrevenant subit des mesures de rétorsion qui le ramènent à la raison. Ces situations de « je te tiens par la barbichette » sont difficiles à prouver et les autorités ont de fait tendance à fermer les yeux.

Ce cas de figure fait peur Or il est possibl...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer