1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

À partir du 15 novembre, l'État français vit à crédit

Le Point15/11/2018 à 06:25

La dette publique française a atteint 98,5 % du PIB et le déficit 2,6 % du PIB en 2017.  (crédit : Artur Widak)

Le 15 novembre. C'est le jour à partir duquel l'État français ne couvre plus ses dépenses par ses recettes, selon une étude de l'Institut économique Molinari que Le Point a pu consulter en exclusivité. Autrement dit, en 2017, l'État a vécu à crédit 47 jours par an pour honorer ses engagements, selon les calculs de ce think tank libéral. Ce qui classe l'État français parmi les cancres de l'Union européenne en matière de déficit. Parmi les 28 membres qui la composent, seuls les États polonais et roumain ont épuisé toutes leurs recettes avant l'Hexagone, respectivement le 10 et le 13 novembre. En moyenne, les États de l'Union ont tenu jusqu'au 13 décembre, soit jusqu'à 18 jours avant la fin de l'année. C'est 7 jours de moins que l'année dernière. Certains ont même enregistré des excédents. Parmi eux figurent l'Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas ou encore la Suède. Près de 10 ans après le déclenchement de la crise financière, les États de l'Union européenne sont ainsi parvenus à effacer les effets de la crise financière sur leur déficit qui ont été divisés par quatre en huit ans.

Lorsque l'on regarde l'ensemble des administrations publiques, c'est-à-dire les collectivités locales et les administrations de Sécurité sociale (retraites, maladie, accident du travail, famille), on constate que la France a vécu à crédit pendant beaucoup moins longtemps, soit 17 jours. Ce qui ne la classe pas moins...

Lire la suite sur Le Point.fr

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Basistar
    19 novembre21:12

    Pour le moment tout va bien l'État s'endette à des taux négatifs Ça pourrait changer bientôt

    Signaler un abus

  • m1234592
    15 novembre09:16

    A partir du 15 novembre Mac Ouille vit au crédit ... des français ! ASSEZ ! Fini les voyages, au boulot dans le bureau de l'Élysée !

    Signaler un abus

  • m1234592
    15 novembre09:11

    spcmg :planquer vos sous !

    Signaler un abus

  • nirams
    15 novembre07:21

    complétement givré jupiter

    Signaler un abus

  • bearnhar
    15 novembre05:38

    Il me semble que Sarkozy avait voulu inclure la régle d'or dans la constitution ? Qui était contre ? La gauche bien entendu.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer