1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Paris, la préfecture de police débordée par les supporteurs
Le Point12/07/2019 à 12:08

À Paris, la préfecture de police avait prévu un conséquent dispositif de maintien de l'ordre. La note de service, que Le Point a pu consulter, anticipait « des risques de perturbation de la circulation et des troubles à l'ordre public » dans le quartier des Champs-Élysées, de Belleville et de Barbès. Au total, près de 2 000 policiers et gendarmes mobiles avaient été mobilisés dans la capitale pour éviter que les rassemblements festifs de supporteurs de l'Algérie, rejoints par ceux de la Tunisie, ne dégénèrent après la qualification des deux pays en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, organisée en Égypte.La direction de l'ordre public et de la circulation a cependant été débordée place de l'Étoile. Selon le bilan non exhaustif de la soirée établi par la PP, des magasins situés sur l'avenue de la Grande-Armée ont été dégradés, pillés pour certains, à l'exemple de ceux de Yamaha ou BMW. La Brigade anticriminalité (BAC) de nuit est intervenue en faisant usage de LBD 40 et de grenades à main de désencerclement.23 interpellationsCertains, désignés comme des supporteurs dans les rapports d'intervention de la police, ont profité du désordre pour commettre des agressions et des vols. Dans le quartier République, cinq individus s'en sont pris à des touristes chinois et ont arraché leur chaîne en or. Dans le 8e arrondissement, deux gardiens de la paix ont dû faire usage de leur arme pour se dégager d'un chien que son...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    12 juillet16:29

    Encore débordés place de l'Etoile?...ça devient une habitude!...;-)))

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer