Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Paris, Barack Obama déplore l'absence américaine sur le climat
Reuters03/12/2017 à 12:49

A PARIS, BARACK OBAMA DÉPLORE L'ABSENCE AMÉRICAINE SUR LE CLIMAT

PARIS (Reuters) - L'ex-président des Etats-Unis Barack Obama a déploré samedi à Paris le manque de participation américaine dans la lutte contre le changement climatique, dans une critique voilée de la décision de son successeur Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris.

Barack Obama, qui s'exprimait dans l'après-midi lors d'une conférence privée à l'invitation des "Napoléons" - un réseau professionnel fondé par des publicitaires fédérant des acteurs du secteur de la communication - n'a cependant pas une seule fois prononcé le nom de son successeur à la Maison blanche.

"Nous avons une absence temporaire de leadership sur cette question" de la lutte contre le réchauffement climatique, a-t-il déclaré sous les rires des quelque 800 personnes réunies dans l'auditorium de la Maison de la radio.

Dans le public figuraient notamment des chefs d'entreprise, des personnalités du monde du spectacle ou des responsables politiques, comme Ségolène Royal - ex-ministre de l'Ecologie de François Hollande, désormais ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique - ou encore Jack Lang, Hubert Védrine, Najat Vallaud-Belkacem et Roselyne Bachelot.

Après une intervention de près d'une demi-heure à l'issue de laquelle il a reçu une ovation debout, Barack Obama a répondu aux questions du PDG d'Orange Stéphane Richard.

L'ex-locataire démocrate de la Maison blanche avait auparavant été reçu par Emmanuel Macron à l'Elysée pour ce que l'entourage du président français a qualifié de "déjeuner privé".

Aucune photo de cette rencontre n'a d'ailleurs été diffusée, ni sur les réseaux sociaux, ni sur le site de la présidence de la République.

Emmanuel Macron, qui avait reçu le soutien de Barack Obama entre les deux tours de la présidentielle, avait qualifié de "faute pour l'avenir de la planète" la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, signé par 195 pays en décembre 2015.

Malgré des divergences sur les questions climatiques et sur l'accord sur le nucléaire iranien, le président français conserve une relation cordiale avec l'actuel locataire de la Maison blanche, qui a assisté au défilé militaire du 14-Juillet.

Barack Obama a également abordé les questions climatiques lors d'un entretien d'une quarantaine de minutes avec l'ex-président François Hollande, ainsi que lors d'une rencontre avec la maire de Paris Anne Hidalgo.

(Mathieu Rosemain, Gwenaelle Barzic, Jean-Baptiste Vey et Lucien Libert, édité par Michel Rose et Myriam Rivet)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    03 décembre14:41

    Tiens celui la apres avoir dormi pendant 8 ans dans son bureau de la Maison Blnache il se reveil, au debut de l'hiver, Il n'hiberne plus.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer