1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Montréal, les habitants verdissent les rues pour lutter contre le réchauffement climatique
Le Monde20/12/2018 à 02:47

La ville, qui a connu des épisodes caniculaires récurrents, cherche à limiter le phénomène des îlots de chaleur, accentué par l'omniprésence des surfaces asphaltées.

C'est une rue étroite comme il en existe des milliers à Montréal. A peine trois cents mètres de long sur quatre de large, bordés de façades de brique au traditionnel escalier en métal. Un raccourci idéal en voiture quand on veut éviter le trafic des avenues adjacentes. Sauf que l'une des entrées est désormais plantée d'arbustes et de grimpantes qui s'enroulent sur un portique de bois. Sur les bas-côtés et au centre de la chaussée, l'asphalte a disparu, remplacé par de l'herbe ou des parterres un peu dégarnis en cette fin d'automne. Pour les automobilistes, le passage reste libre, mais sérieusement ralenti.

Luc Corbin, le président du comité de cette ruelle du quartier Rosemont-La Petite-Patrie, non loin du centre de Montréal, assure la visite : la marelle dessinée à la peinture, les trois ruches postées sur un toit, le mur blanc qui sert d'écran lors des soirées cinéma estivales... Pour ce jeune propriétaire et père de famille, il y a bien un avant et un après. « Notre vie a changé. On se parlait à peine, et la rue était régulièrement jonchée de poubelles. Aujourd'hui, les enfants peuvent jouer en sécurité, et on a retrouvé une vie de quartier. »

Ilots de chaleur Lorsque le programme « ruelles vertes » a été lancé à Montréal dans les années 2000, l'objectif était d'abord de « redonner du pouvoir aux citoyens, afin qu'ils puissent agir eux-mêmes sur leur environnement », note le maire de l'arrondissement, François Croteau.

Depuis, la métropole québécoise a été rattrapée e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • heimdal
    20 décembre07:13

    Il faut savoir ce qu'on veut .Les espaces verts demandent de l'entretien donc des fonctionnaires municipaux .Les espaces bétonnés ne coûtent plus rien

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer