1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A La Rochelle, ces jeunes croient encore au Parti socialiste
Le Parisien26/08/2019 à 09:03

A La Rochelle, ces jeunes croient encore au Parti socialiste

Campus 19 : c'est le nouveau nom des universités d'été du Parti socialiste qui, après cinq années d'éclipse pour cause de crise interne, ont animé La Rochelle (Charente-Maritime) tout ce week-end. Un nom prédestiné pour un parti qui cherche à se renouveler et à rajeunir ses cadres et ses troupes puisque quelque 20 % des 2000 militants qui ont participé à ce Campus avaient moins de 30 ans. Des étudiants, pour la plupart, venus de toute la France.Cette génération, Olivier Faure, Premier secrétaire du PS depuis moins d'un an et demi, veut en faire un des points d'appui de la stratégie par laquelle il se singularise depuis avril 2018 : le rassemblement de la gauche sociale et écologiste, avec ou sans un leadership socialiste. Et les jeunes semblent répondre présents à l'appel !« Ce que fait Olivier Faure est courageux car il n'y avait que des coups à prendre », confie Vincent Dael, 24 ans, étudiant en Master 2 en droit de la santé, à Rennes. Et des coups, Faure en prend sans discontinuer de la part de certains caciques du parti, vent debout contre « l'effacement » du PS et, sa conséquence logique selon eux, le piètre score de la liste (6 %) Place Publique/PS aux européennes. « Le PS doit avant tout travailler à l'union de la gauche, c'est de sa responsabilité et les réalités concrètes du parti aujourd'hui ne nous permettent plus de prétendre à une quelconque hégémonie », poursuit Vincent.Etat des lieux critique du mandat HollandeComme Faure, les jeunes venus « dialoguer, travailler, réfléchir » à La Rochelle dressent un « état des lieux » critique du quinquennat Hollande. Pour certains, le bilan de ces cinq années a même été la raison de leur engagement.« Bien que nous ayons eu entre les mains la quasi-totalité des pouvoirs, de l'Elysée aux régions en passant par l'Assemblée nationale, nous avons tout de même mis en œuvre une politique de rigueur budgétaire et fait preuve d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    26 août08:14

    Les combats d'arrière garde n'ont jamais convaincu personne...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer