Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À l'UMP, les deux camps continuent à se dire gagnants

Reuters19/11/2012 à 14:59

CHACUN DES DEUX CAMPS REVENDIQUE TOUJOURS LA VICTOIRE À L'UMP

PARIS (Reuters) - Les partisans de Jean-François Copé et de François Fillon continuent à revendiquer la victoire lundi à la mi-journée après dépouillement des bulletins de vote pour la présidence de l'UMP venant des deux tiers des départements.

L'actuel secrétaire général du parti et l'ancien Premier ministre se considèrent tous deux vainqueurs de ce scrutin qui risque de diviser durablement l'UMP en deux camps.

La commission chargée de les départager a repris lundi ses opérations de comptage, interrompues dans la nuit.

"Département par département, les résultats que nous avons annoncés hier soir semblent se confirmer, en tout cas il n'y a pas de contentieux sur un grand nombre de départements que nous avons examinés", a déclaré à la presse l'ancien ministre Christian Estrosi, soutien de François Fillon.

"À l'heure qu'il est, pour nous, représentants de Jean-François Copé, l'avance que nous avons signalée hier n'est pas altérée, elle est même légèrement accrue", a de son côté affirmé Roger Karoutchi, directeur de campagne de Jean-François Copé, faisant notamment état de 100 voix "gagnées" en Moselle.

Jean-François Copé a estimé dimanche soir avoir un peu plus de 1.000 voix d'avance, tandis que François Fillon affirme devancer le secrétaire général de l'UMP de 224 voix.

À la mi-journée, les comptages ont été validés dans une soixantaine de département, soit environ les deux tiers du total, ont indiqué les proches des deux candidats.

Ça avance "lentement mais sûrement", a estimé Christian Estrosi, rapportant une "ambiance assez sereine et constructive" dans la commission de contrôle du scrutin.

"Je trouve que nous avons une ambiance qui est assez apaisée par rapport aux petites tensions d'hier soir", a-t-il ajouté, disant "espérer" que des résultats pourraient être annoncés ce lundi soir.

Même écho du côté des "copéistes", qui évoquent un climat "calme". "Ça se passe, si je vous disais de manière sereine, dégagée, conviviale, je pousserais le bouchon, mais on va dire que ça se passe correctement", a dit Roger Karoutchi.

Selon ce dernier, il restera lundi soir "quelques cas qui sont des cas à problème" et la commission de contrôle se réunira seule, sans les représentants des candidats, pour trancher sur les cas litigieux qui n'obtiennent pas un accord des deux parties", a-t-il ajouté, soulignant que la commission ne s'était pas "fixé d'heure limite" pour la proclamation des résultats.

Les deux candidats ont dénoncé des fraudes dans certains bureaux de vote. L'équipe de Jean-François Copé a notamment demandé que la Commission ne prenne pas en compte les résultats d'un bureau de vote du XVIe arrondissement de Paris et de plusieurs bureaux des Alpes-Maritimes. Mais elle s'estime gagnante même s'ils sont comptabilisés.

Interrogé sur d'éventuels regrets, à l'UMP, au sujet de l'annonce prématurée, par les deux candidats, de leur victoire, Roger Karoutchi a estimé qu'il n'y avait aucune différence avec un scrutin national, où les candidats annoncent leur résultat avant confirmation du vote par le Conseil constitutionnel.

"Est-ce que vous connaissez un candidat à la présidence de la République, un candidat aux législatives, qui ne se proclame pas élu quand il a le sentiment d'avoir des résultats favorables dès le dimanche soir ?", a-t-il lancé. "Notre commission de contrôle, c'est le conseil constitutionnel."

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.