1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

A l'Assemblée, les écolos demandent des excuses à Cazeneuve
Le Parisien25/11/2014 à 17:28

A l'Assemblée, les écolos demandent des excuses à Cazeneuve

Denis Baupin a demandé le micro officiellement pour évoquer les particules fines. Mais avant de poser sa question à la ministre de la Santé lors de la séance de mardi à l'Assemblée nationale, le député EELV de Paris a profité de son temps de parole pour s'en prendre à Bernard Cazeneuve et lui réclamer des excuses. «Les débats sont parfois vifs dans l'hémicycle, c'est le propre de la démocratie mais la limite en est le respect des personnes et cela s'applique à tout le monde sans exception», a-t-il déclaré, soutenu par ses pairs assis à côté de lui tel Noël Mamère, député-maire de Bègles (Gironde).

La raison de cette sortie non programmée? La semaine dernière, lors du débat sur la réforme territoriale, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a accusé à trois reprises François de Rugy, le co-président du groupe écologiste d'avoir depuis «des semaines» à son encontre de la «haine et de l'insulte à la commissure des lèvres», après la mort de Rémi Fraisse à Sivens (Tarn).

Cazeneuve est resté muet

«Notre groupe a été choqué jeudi dernier», a assuré Denis Baupin. «Chaque fois que nous transgressons cette règle nous portons atteinte à l'image de la politique et à la démocratie. Il peut arriver à l'un ou à l'autre que ses propos dépassent sa pensée, alors il se grandit et notre démocratie en sort grandie, si c'est reconnu», a ajouté le député avant d'enchaîner avec sa question. Sauf qu'aucune question n'a été posée au ministre de l'intérieur durant la séance. Du coup, Bernard Cazeneuve n'a pas pu répliquer.

De son côté, le député EELV de Loire Atlantique François de Rugy n'a pas boudé son plaisir d'être défendu par son collègue. Aussitôt sur twitter, il l'a remercié «pour ces mots clairs pour la qualité de notre débat politique.»

#DirectAN Merci à @Denis_Baupin pour ces mots clairs pour la qualité de notre débat politique "@UnionAgricole87 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pichou59
    25 novembre17:35

    reportage sur lés bobos éoliennes ; https://player.vimeo.com/video/105732886

    Signaler un abus

  • pichou59
    25 novembre17:34

    monsieur Cazeneuve, ne vous laissez pas faire par les éoliennes ecolos!!

    Signaler un abus

  • odnaz
    25 novembre17:08

    On a le sentiment d'être dirigés par les écolos ? J'ose croire que le Cazeneuve ne va pas baisser son pantalon ? Ces intégristes ne font que qq petits % et il faut obtempérer à chacun de leurs caprices. Ils sont dangereux pour le pays.

    Signaler un abus

  • M8252219
    25 novembre16:53

    EELV parti croupion et le croupion ça sent pas bon les yeux et les oreilles sont à l'autre bout pour avancer c'est pas facile!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer