Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Grenoble, la nouvelle gauche écologiste fait équipe en crampons
So Foot13/03/2020 à 19:00

À Grenoble, la nouvelle gauche écologiste fait équipe en crampons

Au moment où le PSG brisait la malédiction de la Ligue des champions, la gauche brisait peut-être la sienne, à Grenoble. Celle des passes ratées au moment de faire campagne et des occasions vendangées dans les urnes, celle des tacles à la gorge par médias interposés. Bref, la malédiction de sa légendaire dispersion, de son incurable désunion. Symboliquement, c'est autour d'un petit match de foot qu'elle a décidé d'afficher sa volonté de rassemblement. En convoquant plusieurs représentants politiques nationaux de tous bords, à gauche et chez les écologistes, le maire EELV de Grenoble, Eric Piolle, candidat à sa réélection, envoyait un message clair : le groupe vit bien.

Ce mercredi en fin d'après-midi, c'est donc sur un bout de pelouse derrière l'Hôtel de ville - mais sans crampons, interdits par le règlement municipal ! - que se sont ainsi retrouvés François Ruffin et Clémentine Autain (députés du groupe Le France Insoumise), Julien Bayou (secrétaire national d'EELV), Audrey Pulvar (soutien d'Anne Hidalgo) ou encore Guillaume Balas (coordinateur national du parti Génération.s). Tout ce que la gauche compte de forces (presque) vives, et disparates. Il y avait même Matthieu Orphelin, un écologiste proche de Nicolas Hulot et actuel député, élu sous l'étiquette de la majorité, qu'il a depuis quittée.

Sapin de Noël et forfait d'Yvan Le Bolloc'h


Étaient aussi annoncés Claire Nouvian (ex-cofondatrice de Place Publique), qui a finalement raté son train, et Yvan Le Bolloc'h, l'artiste-militant-gilet-jaune, qui a préféré laisser reposer son genou en délicatesse. Heureusement que Mike, le chanteur de Sinsemilia, avait prévu un short, lui, pour les remplacer au pied levé ! Pour épauler tout ce petit monde, plusieurs joueuses de foot du GF38 avaient été conviées à faire un peu plus que le nombre : sans elles, pas dit que la partie aurait pu réellement être qualifiée de foot... Ophélie David, la championne de ski-cross, a également répondu à l'invitation, " car elle aime bien Éric Piolle et sa philosophie : protéger l'environnement devrait être le premier acte citoyen ". Pour ce 7 contre 7, la composition des équipes annonce une tactique en sapin de Noël que n'aurait pas renié Carlo Ancelotti.



Matthieu Orphelin regrette d'ailleurs d'être titularisé au poste de stoppeur : " Ils m'ont mis au centre, je crois que Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer