1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Calais, « on casse psychologiquement les migrants »
Le Monde22/01/2019 à 05:07

Alors que Paris et Londres ont lancé, début janvier, un plan pour endiguer l'essor des traversées de la Manche, des ONG évoquent « un harcèlement policier » coté français.

Le phénomène a remis Calais sur le devant de la scène. Depuis le démantèlement de la « jungle » fin 2016, la ville portuaire était retombée dans un anonymat relatif à l'échelle nationale. Jusqu'à ce que des personnes migrantes, à bord de petits canots pneumatiques, tentent la nuit de traverser le détroit du Pas-de-Calais pour gagner l'Angleterre.

Dans une mer à huit degrés, ventée, où la houle se lève vite et les courants de marée sont forts, ils ont voulu parcourir les trente-deux kilomètres qui les séparent du rêve anglais. Sur une véritable autoroute de la mer, où transitent quelque 400 navires tous les jours, ils ont cherché à se frayer un chemin pour atteindre ces falaises blanches qui par beau temps paraissent à leur portée.

En 2018, les autorités françaises ont dénombré 71 traversées ou tentatives de traversées de la Manche - concentrées sur le quatrième trimestre -, contre douze en 2017 et vingt-trois en 2016. Depuis le début de l'année, treize tentatives et sept traversées ont déjà été répertoriées. Dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 janvier, deux embarcations avec vingt-trois migrants à leur bord ont été secourues par les autorités britanniques. Parfois, un Zodiac déchiqueté ou des gilets de sauvetage abandonnés sont retrouvés sur une plage.

La France et le Royaume-Uni ont dégainé, début janvier, un plan pour endiguer l'essor de ces traversées. Les magasins de matériel nautique ont été invités à renseigner les autorités sur d'éventuels clients suspects, ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer