Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

A Berlin, Manuel Valls promet de tenir les déficits publics

Reuters14/04/2014 à 21:08

À BERLIN, MANUEL VALLS PROMET DE TENIR LES DÉFICITS PUBLICS

BERLIN (Reuters) - Manuel Valls a réaffirmé lundi à Berlin l'engagement de la France de réduire son déficit public à 3% du produit intérieur brut en 2015 tout en réclamant de la cohérence dans la politique économique et monétaire d'une Union européenne qu'il souhaite "vivante" et non "abstraite".

Le Premier ministre français s'exprimait sur le sujet pour la première fois depuis son discours de politique générale du 8 avril dans lequel il a défendu un "nécessaire équilibre" entre croissance et engagements budgétaires, exprimant son intention d'en discuter avec les partenaires européens de la France.

"Nous tiendrons nos engagements car c'est la parole, la crédibilité de la France qui sont en jeu. Et personne ne peut mettre en doute la crédibilité de notre pays", a dit le Premier ministre lors d'un déplacement en Allemagne, le pays qui incarne l'orthodoxie budgétaire en Europe.

Le nouveau ministre français des Finances, Michel Sapin, avait lui évoqué la tenue de discussions avec Bruxelles sur le rythme de la consolidation des finances publiques, semant des doutes sur l'engagement d'un déficit à 3% fin 2015 avant de les dissiper en fin de semaine.

Le déficit public français s'est élevé à 4,3% du PIB en 2013 au lieu des 4,1% prévus, ce qui pèsera d'autant sur les années suivantes si rien n'est fait. La France prévoyait jusqu'à présent de ramener son déficit à 3,6% fin 2014 et 2,8% fin 2015.

Manuel Valls a réitéré l'objectif convenu avec la Commission européenne à l'occasion d'un déplacement à Berlin, son premier à l'étranger depuis son arrivée à Matignon.

"ANCRER L'EUROPE DANS LES ESPRITS ET LES COEURS"

Le chef du gouvernement s'est rendu dans la capitale allemande à l'invitation du Parti social-démocrate (SPD), aujourd'hui associé à la CDU de la chancelière Angela Merkel dans le cadre d'une grande coalition, pour une conférence sur le centenaire de la Première Guerre mondiale.

Il y a été accueilli par le vice-chancelier et ministre de l'Economie Sigmar Gabriel et Martin Schulz, président sortant du Parlement européen.

Les trois responsables ont exprimé leur inquiétude sur le dossier ukrainien, qualifié de plus grave crise sur le continent depuis la fin de la Guerre froide.

Dans son discours, le Premier ministre français, qui rendra visite à Angela Merkel après les élections européennes du 25 mai en France, a plaidé pour une Europe "plus lisible", "vivante, démocratique", non "abstraite" et demandé plus de "cohérence" dans la politique monétaire et budgétaire de l'Union.

Il a appelé de ses voeux une Europe capable de maintenir "intact le niveau de protection" sans "jouer un modèle social contre un autre".

"Il y a une urgence à ancrer l'Europe dans les esprits et dans les coeurs mêmes de nos concitoyens. C'est comme cela que nous lutterons contre les nationalismes, les populismes, tous ceux qui veulent détruire la construction européenne", a-t-il dit, alors que les sondages prédisent un fort taux d'abstention et une poussée des extrêmes pour le scrutin à venir.

Selon son entourage, Manuel Valls et les membres de son gouvernement s'engageront dans la campagne pour les européennes, le chef du gouvernement prévoyant un meeting aux côtés de Martin Schulz, candidat des socialistes européens pour la présidence de la Commission européenne, à une date non précisée.

(Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.