Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

6 automobilistes français sur 10 respectueux du Code de la route

RelaxNews 17/04/2013 à 03:00

61% des automobilistes français avouent respecter scrupuleusement le Code de la route et les règles de bon sens au volant. Lisa Turay/shutterstock.com

(Relaxnews) - En tenant compte des nombreuses infractions dont ils se rendent coupables régulièrement, seuls 6 automobilistes français sur 10 devraient être qualifiés de bons conducteurs, selon le 9e baromètre du comportement des Français au volant d'AXA Prévention.

Cinq profils se dégagent de cette étude : respectueux, légalistes, inconscients, affranchis, et fous du volant, établis en fonction de leur comportement sur la route et de leur perception du danger. Désormais, seuls 61% des automobilistes (-6pts en un an) peuvent se classer dans les catégories respectueux et légalistes.

Au contraire, 39% sont à classer parmi les mauvais conducteurs. Les conducteurs "inconscients", qui relativisent le danger lié aux différents comportements à risque sont ainsi désormais 14% (+3pts). Quant aux "fous du volant", ignorants des règles de base et coutumiers d'infractions graves, ils sont désormais 7% (+2pts) sur les routes.

Les excès de vitesse en ville demeurent une réalité pour 45% des automobilistes interrogées, bien qu'ils soient une majorité (70%) à considérer que rouler à plus de 65km/h en ville peut être dangereux. D'autre part, 76% des sondés déclarent ne pas s'arrêter systématiquement au feu orange, alors que le Code de la route l'exige, dans la mesure du possible. Enfin, les Français ont tendance à relativiser de plus en plus l'importance du clignotant puisqu'ils sont 51% à l'oublier encore régulièrement.

Les Français ont encore un rapport ambigu avec l'alcool au volant. S'ils sont 77% à considérer que boire deux verres d'alcool est dangereux, ils sont pourtant 26% à déclarer parfois le faire. Ils négligent également le réflexe d'autocontrôle puisque seuls 9% d'entre eux utilisent les éthylotests avant de prendre le volant.

Le contraste est également saisissant en ce qui concerne la somnolence au volant puisqu'ils sont 85% à estimer qu'il est dangereux de conduire tout en étant fatigué, 47% le font toujours.

Les automobilistes pendus au téléphone

Depuis que les nouvelles technologies se sont invitées dans l'habitacle de la voiture, captant l'attention du conducteur, certaines habitudes comme téléphonant tout en conduisant se sont banalisées. En 2013, 76% des automobilistes estiment qu'il est dangereux de téléphoner au volant, mais 37% d'entre eux le font régulièrement (dont 4 sur 10 sans kit mains libres).

Dans le même style, 2 conducteurs sur 10 envoient ou consultent des SMS au volant alors qu'ils sont une écrasante majorité (93%) à affirmer que cette pratique est dangereuse. Ils sont aussi 3% à lire ou envoyer des e-mails et 1% à jouer tout en conduisant.

Heureusement, certaines pratiques sont en recul, comme la grande vitesse sur autoroute qui concernerait tout de même encore 19% des automobilistes français (-10pts) ou encore le franchissement des lignes blanches (22%, -7pts).

Au final, 91% des personnes interrogées déclarent que la prévention est importante, bien qu'ils ne respectent pas forcément toutes les règles élémentaires de sécurité.

Cette enquête a été réalisée par téléphone du 21 janvier au 2 février 2013 auprès d'un échantillon national représentatif de 1.065 personnes.

db/ls

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.