Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

520 victimes du massacre de Srebrenica enterrées 17 ans après

Reuters11/07/2012 à 21:11

ENTERREMENTS À SREBRENICA, 17 ANS APRÈS LE MASSACRE

POTOCARI, Bosnie (Reuters) - Des milliers de musulmans bosniaques ont assisté mercredi aux obsèques de 520 hommes et jeunes garçons musulmans tués et jetés dans des charniers lors du massacre de Srebrenica, en 1995, et finalement enterrés, 17 ans plus tard.

Les cercueils, drapés de vert, ont été portés par la foule avant d'être inhumés, sous un soleil de plomb, au mémorial de Potocari, à quelques kilomètres de Srebrenica, dans le nord-est de la Bosnie.

Cette cérémonie, qui marquait l'anniversaire du massacre, le 11 juillet 1995, porte le nombre de victimes identifiées et enterrées à 5.657. On estime que près de 2.400 victimes doivent encore être identifiées ou déterrées des charniers où elles ont été jetées par les troupes de Ratko Mladic.

L'ancien général bosno-serbe, aujourd'hui âgé de 70 ans, est jugé à La Haye par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Arrêté en mai 2011 alors qu'il se cachait dans un village du nord de la Serbie, il est accusé de génocide pour le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica pendant la guerre de Bosnie (1992-1995).

Mais pour les familles des victimes, la procédure judiciaire n'est qu'une maigre consolation. "Je me moque de ce que cela peut donner, aucun verdict ne me rendra mon fils", se désole Sefika Menakic, mère d'Adem, qui avait 15 ans lorsqu'il fut tué à Srebrenica.

Elle a appris il y a trois mois que des experts légistes avaient pu identifier un os de l'épaule et plusieurs côtes de son fils, qu'elle a enterré mercredi. "Ca me tue de savoir qu'il repose là, sans tête, mais au moins, j'ai maintenant un endroit pour me recueillir et prier son âme", confie-t-elle.

Son fils avait été tué alors qu'il tentait de s'enfuir de la ville, "zone protégée" de l'Onu, abandonnée par les forces néerlandaises de maintien de la paix.

"Pour ceux qui ont commis ce crime, il n'y a pas d'absolution possible", a estimé le rabbin de New York, Arthur Schneier, un survivant de la Shoah, premier religieux non-musulman à assister à cette cérémonie annuelle.

Maja Zuvela et Matt Robinson, Baptiste Bouthier pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.