1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

3h23 de soleil depuis le 1er janvier à Paris : comment résister à la grisaille ?
Le Parisien11/01/2019 à 21:10

3h23 de soleil depuis le 1er janvier à Paris : comment résister à la grisaille ?

Froid, humidité, vent et grisaille... Pas très folichon ce cocktail météo de début d'année ! À moins d'avoir la chance de vivre dans la moitié sud de la France, le soleil fait cruellement défaut depuis le 1er janvier. Selon les derniers relevés de Météo France, il n'a brillé que 3h23 sans être caché par des nuages à Paris et sa région, au lieu d'un peu plus de 20 heures en moyenne. Ce temps de chien, que les esprits les plus rationnels qualifieront de « bien normal pour la saison », n'est pas sans conséquences sur notre humeur. Pas de pilule miracleAvoir le moral dans les chaussettes dans ces conditions est tout à fait logique. Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie à la faculté Paris-Diderot et auteur des « Quatre saisons de la bonne humeur » (2016, éditions JC Lattès), parle même d'une « émotion collective pouvant toucher tous les âges ». « On peut parler de déprime mais ce n'est pas une maladie et les médicaments sont inutiles », précise le médecin. Pas besoin donc de se précipiter dans une pharmacie à la recherche de petites pilules dopantes qui pourraient aider à passer le cap.On bouge !Comment lutter contre ce coup de mou ? Le canapé, dans lequel on se verrait bien passer des heures à se prélasser devant la télévision, nous fait de l'œil et la tentation est grande de rester bien au chaud à ne rien faire - ou presque - en attendant des jours meilleurs. Erreur.« Il faut bouger son corps, ce qui n'est pas forcément évident mais a des effets positifs immédiats, conseille Florence Servan-Schreiber, spécialiste en psychologie positive et auteure de « Trois kifs par jour (et autres rituels recommandés par la science du bonheur) » (2014, éditions Marabout). Faire une activité physique selon ses capacités relance immédiatement les circuits de production d'endorphine et de dopamine, deux hormones qui aident à se sentir plus heureux. Une petite séance d'étirement par exemple, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer