1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

1er tour des élections municipales : Martine Aubry en passe d'être réélue à Lille

Le Point24/03/2014 à 18:01

Martine Aubry à Lille dimanche soir.

À Lille, Martine Aubry arrive en tête du premier tour, mais avec un petit score : 35 % des voix. Son adversaire l'UMP Jean-René Lecerf obtient 23 % des voix. Le candidat du FN Éric Dillies 17 % (il n'avait obtenu que 5,6 % des voix en 2008), celui d'Europe Écologie-Les Verts 11 %, et celui du Parti de gauche 6 %, selon les résultats de l'équipe de campagne de la maire sortante. Dans l'entourage de Martine Aubry, on se montre tout de même confiant, puisque, avec les ralliements attendus d'EELV et du Parti de gauche, on estime que le total des voix de gauche pour le second tour se porte à 60 %, contre 40 % pour son adversaire UMP. En 2008, la socialiste l'avait emporté avec 66,56 % des voix.Martine Aubry, qui a refusé de faire partie du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, ne cesse de jurer que Matignon ne l'intéresse pas... Et refuse de se mêler de la politique nationale, de juger l'action de François Hollande, de s'impliquer dans le débat gouvernemental. Cela ne l'empêchait pas le 15 mars, en marge d'un déplacement de campagne, de nous confier qu'elle craignait que l'impopularité du gouvernement n'impacte de façon négative le résultat des municipales. "Tout cela peut entraîner de l'abstention ou du vote pour le FN", lâchait-elle. Sa première réaction ce soir a d'ailleurs porté sur les bons résultats du FN. "Si le Front national apparaît à certains comme une solution, alors qu'il n'a jamais, jamais été une solution, c'est parce que la droite...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer