1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

170 millions d'euros de dégradations liées aux "Gilets jaunes"
Reuters18/03/2019 à 18:54

170 MILLIONS D'EUROS DE DÉGRADATIONS LIÉES AUX "GILETS JAUNES"

PARIS (Reuters) - Le coût des dégradations commises depuis le début du mouvement des "Gilets jaunes", le 17 novembre dernier, sans compter les dégâts de samedi dernier, s'élève à environ 170 millions d'euros, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

"L'ensemble des déclarations de sinistres représente environ 170 millions d'euros", a déclaré Bruno Le Maire sur la base de chiffres fournis par la Fédération française de l'assurance, excluant le samedi 16 mars. "C'est 10.000 déclarations de sinistres sans compter les déclarations de samedi", a-t-il ajouté, précisant qu'elles concernaient 6.000 voitures et 4.000 commerces.

Ces "actes de violence et de pillage" ont "un impact économique fort immédiat et un impact de long terme sur l'image de la France et l'attractivité de notre pays", a-t-il déclaré.

Le gouvernement a décidé de généraliser les "brigades d'intervention", déjà à l'oeuvre à Toulouse, dans les principales villes de France pour informer les commerçants de leurs droits en pareille situation. Par ailleurs, le dispositif d'étalement des charges sociales et fiscales qui avait été décidé jusqu'au 30 mars est prolongé jusqu'au 30 avril.

Bruno Le Maire a également rappelé l'existence d'un dispositif, sur internet, d'annulation des impôts directs pour les entreprises en difficulté. "Nous ne voulons aucune défaillance d'entreprise en raison des événements liés au mouvement des gilets jaunes", a-t-il dit.

(Sophie Louet, avec Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    18 mars20:45

    Mais quand ,c'est a Grenoble et 26 Millions que pour un Week End .Personne ne dit rien avec des bâtiments d'ÉTAT ....Pas d'arrestation ,rien .Normal ,ils n'ont jamais voté à droites .......

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer