Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

17.000 personnes défilent contre la politique de Hollande

Reuters26/01/2014 à 19:51

17.000 PERSONNES POUR UN "JOUR DE COLÈRE"

PARIS (Reuters) - Environ 17.000 personnes, selon les chiffres de la préfecture de police, ont manifesté dimanche à Paris à l'appel du collectif "Jour de colère" pour s'opposer pêle-mêle au mariage homosexuel, à l'écotaxe ou encore pour soutenir l'humoriste Dieudonné.

Aux côtés des militants de la "Manif pour Tous" et des "bonnets rouges", une cinquantaine d'associations parfois inconnues et aux revendications hétéroclites ont apporté leur soutien au collectif, parmi lesquelles "le Camping pour tous", "Hollande m'a tué" et "Les vaches à lait", peut-on lire sur son site.

Le collectif a revendiqué 160.000 manifestants à l'issue du défilé.

"Le caractère exceptionnel de cette manifestation, c'est justement de réussir à unir des colères différentes avec un respect de la colère de l'autre même si ce n'est pas sa propre colère", a déclaré à BFM-TV Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, frange radicale des opposants au mariage gay, promulgué en mai dernier.

L'Assemblée nationale a adopté mardi un amendement qui assouplit le droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), suscitant la colère des associations anti-avortement.

"Je sature de toutes les lois qui sont faites ou qui sont envisagées pour nier et détruire la famille et je suis indignée que le gouvernement ne nous entende pas. Il y a un mépris affiché à l'égard des attentes légitimes des familles", a déclaré à Reuters l'une des manifestantes.

D'autres manifestants se sont dit mobilisés contre le "changement de peuple et de civilisation".

UN PRÉSIDENT IMPOPULAIRE

La manifestation rassemblait également des "bonnets rouges", opposés à l'écotaxe poids lourd, dont l'application prévue pour le début de l'année 2014 a été suspendue par le gouvernement.

Le mouvement breton s'est par la suite mobilisé pour l'emploi en Bretagne, où les principaux secteurs de l'économie régionale, l'agriculture et l'agroalimentaire, sont particulièrement touchés par la crise.

"Hollande est en train de mettre des taxes partout, on en a marre. Je pense qu'il faut que cela cesse donc c'est le peuple français qui va se révolter, Hollande si tu m'écoutes, c'est la révolution", a dit un manifestant coiffé d'un bonnet rouge sur lequel on pouvait lire "Hollande démission".

Après une nette hausse cette année, le gouvernement prévoit de stabiliser le niveau des prélèvements obligatoires à 46,1% du PIB pendant trois ans, puis de les baisser à 45,8% la dernière année du quinquennat de François Hollande.

Les autorités françaises envisagent d'accélérer le mouvement de baisse des prélèvements obligatoires, dont les impôts des ménages, pour consolider le choc de confiance qu'elles espèrent créer avec le "pacte de responsabilité" avec les entreprises.

Selon un récent sondage, la popularité de François Hollande est restée stable en janvier, à 22%, après sa conférence de presse et les révélations sur sa vie privée.

Les chiffres du chômage pour le mois de décembre 2013, année au cours de laquelle le président s'était engagé à inverser la courbe du chômage, sont attendus lundi.

Marion Douet, Sunaina Karkarey et Clotaire Achi, édité par Bertrand Boucey


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.