1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

14e samedi de mobilisation des "Gilets jaunes" dans le calme
Reuters16/02/2019 à 13:41

14E SAMEDI DE MOBILISATION DES "GILETS JAUNES" DANS LE CALME

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de "Gilets jaunes" ont donné le coup d'envoi, dans le calme, du 14e samedi consécutif de mobilisation en France, trois mois quasiment jour pour jour après le début de ce mouvement désormais en quête d'un second souffle.

Des manifestations ont débuté dans plusieurs grandes villes de France, notamment à Paris où un premier cortège clairsemé s'est élancé de la place de l'Etoile puis a suivi un parcours passant par les Champs-Elysées et censé aboutir sur la rive gauche de la Seine, le tout sans débordement à la mi-journée.

Au total, trois manifestations et quatre rassemblements, étalés sur toute la journée, ont été déclarés auprès de la préfecture de police de Paris.

Une fois n'est pas coutume, la mobilisation doit se poursuivre dimanche dans la capitale, avec une manifestation et un rassemblement déclarés.

Mais, "sur chacune des deux journées, des rassemblements informels et la constitution de cortèges sauvages ne peuvent être exclus", selon la préfecture.

La mobilisation a connu son pic au premier jour du mouvement, le 17 novembre, avec près de 300.000 personnes, puis un regain à la mi-janvier avant de décroître ces dernières semaines, jusqu'à atteindre un peu plus de 50.000 personnes lors du 13e épisode, le 9 février.

Samedi après samedi, les manifestations ont été émaillées d'incidents plus ou moins graves, se traduisant par des scènes d'émeutes urbaines, particulièrement en décembre, des blessures dans les rangs des "Gilets jaunes" et des forces de l'ordre et par près de 1.800 condamnations selon un décompte donné mardi par le Premier ministre, Edouard Philippe.

Désormais, 56% des Français souhaitent que la mobilisation s'arrête, selon un sondage Elabe pour BFM TV publié mercredi. Une majorité de personnes interrogées (58%) expriment toutefois leur soutien ou de la sympathie pour les "Gilets jaunes".

Pour sa part, le gouvernement tente de désamorcer la contestation avec son "grand débat national", lancé le mois dernier par Emmanuel Macron et appelé à se poursuivre jusqu'à la mi-mars.

(Simon Carraud)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bigfake
    16 février22:34

    Encore une grosse mobilisation pour l'acte 14.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer