1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

14 Juillet : Hollande veut dessiner «la France des dix prochaines années»
Le Parisien14/07/2013 à 08:35

14 Juillet : Hollande veut dessiner «la France des dix prochaines années»

Entre un agenda chargé et l'accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, François Hollande n'a eu que peu de temps pour bûcher son interview télévisée du 14 juillet, qui sera menée par Claire Chazal et Laurent Delahousse dans les jardins de l'Elysée, quasiment à l'endroit où Raymond Depardon avait réalisé son portrait officiel. Mais le président sait déjà quel message il veut faire passer : « Il faut armer la France, lui redonner une perspective, pas simplement pour les deux prochaines années, mais pour les dix prochaines années, telle est l'ambition qu'on porte », confiait-il samedi soir en marge de la garden-party organisée chaque année à la Défense en l'honneur des troupes combattantes.

Dimanche, à 13 heures, il parlera donc du chômage dont il veut inverser la courbe d'ici la fin 2013. Mercredi, lors du Conseil, il a mis la pression sur ses ministres pour obtenir des résultats. « Il nous a dit : votre taf c'est ça, c'est la première préoccupation des Français », raconte un ministre. Plusieurs d'entre eux ont été sollicités par le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas, pour fournir des fiches détaillées au président.

Comme s'il se voyait à l'Elysée pour deux mandats...

Sur TF1 et France 2, Hollande évoquera aussi la réforme des retraites, sans se laisser enfermer dans le débat sur l'austérité budgétaire, critiquée jusqu'au sein du gouvernement. « Il faut sortir du débat immédiat, légitime, sur comment on finance ceci ou cela », plaide-t-il. Et d'ajouter : « J'avais fait campagne sur la jeunesse, il faut lui dire ce qu'on va faire ensemble dans les dix prochaines années ». Comme s'il se voyait à l'Elysée pour deux mandats...

Depuis plusieurs semaines, le ton monte entre ministres sur la ligne suivie par l'exécutif, mise en cause par la « bande des quatre » (Arnaud Montebourg, Cécile Duflot, Benoît Hamon et Christiane Taubira). Bon élève de la classe « hollandaise », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

64 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    16 juillet21:01

    le k.on il prepere les 10 prochaines annees mais dans 3 ans on s'en souviendra meme plus. Quel Charlot

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer