Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

13 scooters pour rouler décontracté en toutes circonstances

RelaxNews25/03/2014 à 09:46

Sélection 50cm3 : le Honda NSC50R Honda

(Relaxnews) - Les balades en scooter redeviennent de saison avec l'arrivée du printemps. Sans permis, trois-roues, grand confort ou encore rétro, le choix d'un nouveau scooter est large. Il y en a même pour tous les goûts et tous les budgets.

Conduire sans permis moto

Seul le permis AM (ex BSR) est nécessaire aujourd'hui pour conduire un 50cm3. Il est accessible à tous les jeunes conducteurs d'au moins 14 ans et nécessite au total 7 heures de formation. L'offre actuelle de 50cm3 a de plus en plus des allures de 125cm3, à l'image du Honda NSC50R, au look agressif, mais aussi du MBK Nitro 4T, de l'Aprilia SR 50 Street ou du Peugeot Citystar, le tout entre 2.000 et 3.000 euros.

Chercher la stabilité

Le scooter 3-roues est aujourd'hui adopté par beaucoup d'hommes d'affaires et de personnes soucieuses de se faufiler en toute sécurité et confort dans la circulation urbaine. Dans le domaine, l'ensemble de la gamme Piaggio Mp3 est une référence. A l'été 2014, le Yamaha Tricity 125, un scooter compact de 125cm3 à la fois léger et abordable (moins de 4.000 euros) viendra le concurrencer.

Faire jouer la puissance

Souvent nerveux, les scooters peuvent aussi se transformer en bolides sportifs, sans avoir à mettre les mains dans le cambouis. C'est le cas par exemple du Yamaha TMAX et même du Piaggio MP3 LT Sport 500 pouvant dépasser les 130km/h. S'offrir ce petit plaisir tourne aux alentours de 9.000 euros.

Privilégier le confort

Pour un peu plus de 5.000 euros, les maxi-scooters allient confort et performance, à l'image du Kymco XCiting 400i par exemple. En 2014, deux modèles exceptionnels se démarquent dans cette catégorie : le Kawasaki J3000, le 1er scooter de la marque, ainsi que le BMW C-Evolution, un modèle 100% électrique vendu plus de 15.000 euros.

Draguer ouvertement

Le mythe du scooter au printemps, c'est aussi s'en aller vivre "la dolce vita". Pour moins de 3.000 euros, les grands romantiques peuvent opter pour le nouveau Vespa Primavera ou alors attendre la sortie prévue au printemps 2014 du Peugeot Django, raffiné en séries Allure ou héritage.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.