Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

11-Novembre compliqué pour François Hollande à Oyonnax

Reuters11/11/2013 à 21:03

FRANÇOIS HOLLANDE FRAÎCHEMENT ACCUEILLI À OYONNAX POUR LE 11-NOVEMBRE

par Elizabeth Pineau

OYONNAX, Ain (Reuters) - François Hollande a tenté lundi de délivrer un message d'unité à Oyonnax, haut lieu de Résistance où il a reçu un accueil difficile, expression d'une impopularité à laquelle il doit désormais faire face à chaque sortie publique.

Comme un prolongement de son passage chahuté dans la matinée sur les Champs-Elysées, le président a été sifflé à son départ de la mairie de la petite ville du Jura où il a célébré le 11-Novembre.

Une mauvaise humeur émanant à la fois de gens hostiles à sa politique brandissant des pancartes "Hollande, démission" et d'habitants déçus d'avoir "attendu cinq heures sans pouvoir lui serrer la main".

"(François) Mitterrand, il avait descendu la rue sous les applaudissements", dit une dame derrière les barrières de sécurité en souvenir d'une visite présidentielle de 1983.

"Là, Hollande, il a tout faux", a-t-elle déploré juste après le départ de la voiture du chef de l'Etat qui n'a eu, chose rare le concernant, aucun geste d'au revoir pour la foule.

Selon un sondage Ipsos pour Le Point publié lundi, le chef de l'Etat a atteint un nouveau record d'impopularité, avec seulement 21% d'opinions favorables en novembre, soit une perte de trois points en un mois.

A son arrivée dans l'Ain déjà, quelques sifflets mêlés à des applaudissements étaient audibles dans les rues entourant la place centrale. Le président n'a serré que quelques mains et réservé sa conversation aux élus et aux anciens combattants.

C'est pourtant un message d'unité que le chef de l'Etat était venu délivrer en ce jour anniversaire de l'Armistice de 1918, en écho à son discours de jeudi dernier à l'Elysée pour le lancement du centenaire de la Grande guerre et du 70e anniversaire de la Libération.

Devant le monument aux morts, François Hollande a souligné l'importance d'"aimer la France", appelant à "ne jamais rien laisser passer face aux haines, aux intolérances, aux extrémismes, aux racismes".

"C'EST LA COMMUNAUTÉ NATIONALE QUI NOUS RÉUNIT"

En cette période de crise qui voit une partie du pays se soulever contre sa politique, comme en Bretagne, il a appelé au rassemblement.

"Notre pays ne peut rien quand il est morcelé, fractionné, divisé en territoires, en catégorie, en particularités", a-t-il dit. "Rien n'est plus indispensable que le dialogue, la responsabilité et le respect car c'est la communauté nationale qui nous réunit tous et je n'accepterai jamais qu'elle puisse être divisée".

François Hollande a assisté à une reconstitution du défilé du 11 novembre 1943 qui vit 120 maquisards braver l'interdit de Vichy en défilant dans le centre-ville en hommage à leurs aînés morts pour la France pendant la Guerre 1914-18.

Comme 70 ans plus tôt, des dizaines de figurants en habits d'époque -béret, manteau ceinturé et chausses pour les maquisards- ont défilé sous les vivats et déposé une gerbe en forme de croix de Lorraine où était inscrit: "Les vainqueurs de demain à ceux e 14-18", avant d'entonner la Marseillaise.

L'évènement, qui eut un grand retentissement à l'époque, fut considéré comme un élément fondateur de la Résistance.

L'un des rares témoins du défilé originel, Georges Rigaud, 89 ans, a raconté à la presse ce moment de bravoure.

"On n'était pas courageux, on était inconscients, on était jeunes", a dit celui dont le nom de résistant était "Jo".

Interpellé sur les huées proférées contre le président, ce témoin privilégié de l'Histoire a fait part de son incompréhension.

"C'est anormal, je ne comprends pas, c'est idiot: il est là, il fait ce qu'il peut, il fait ce qu'il pense être bon", a-t-il dit. "Ce n'est pas un jour pour faire des histoires".

Edité par Marine Pennetier

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.