Japon: Shinzo Abe relèvera la TVA "par tous les moyens"

JAPON: SHINZO ABE RELÈVERA LA TVA "PAR TOUS LES MOYENS"

TOKYO (Reuters) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s'est engagé à mettre en oeuvre le relèvement prévu de la TVA l'an prochain par "tous les moyens" et de prendre des mesures pour atténuer son impact sur la consommation, rapporte mardi le quotidien Nikkei.

Le chef du gouvernement a rappelé que son parti, le PLD, avait remporté l'an dernier les élections sur la promesse de relever la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) afin d'assurer le financement du système de protection sociale, menacé par le vieillissement de la population.

"Nous devons y parvenir par tous les moyens", a-t-il déclaré dans une interview accordée au quotidien économique japonais, faisant référence à son projet de porter la TVA à 10% en octobre 2019 contre 8% actuellement.

Shinzo Abe a repoussé à deux reprises la hausse de la TVA après un relèvement de 5% à 8% en 2014, qui avait fait plonger en récession la troisième économie mondiale.

Certains analystes estiment qu'un nouveau relèvement de la TVA pourrait affecter la consommation privée déjà fragile, tandis que le boom de la construction, soutenu par les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020, pourrait s'essouffler.

Le Premier ministre japonais a estimé que l'impact de la hausse de la TVA à 10% serait moindre que lorsque celle-ci était passée à 8%. Il a également déclaré que le gouvernement prendrait des mesures pour atténuer le ralentissement attendu de la consommation après cette hausse.

A la question de savoir si le gouvernement pourrait déclarer la fin de la déflation avant même que l'inflation atteigne l'objectif de 2% de la Banque du Japon (BoJ), Shinzo Abe a noté que la croissance de l'emploi serait le principal facteur décisionnel.

"Le Japon n'a peut-être pas atteint l'objectif d'inflation (de la BoJ), mais nous nous concentrons sur l'emploi", a-t-il déclaré.

L'économie japonaise est en passe d'enregistrer la plus longue période d'expansion ininterrompue d'après-guerre de son histoire grâce à de solides exportations et de dépenses d'investissement. Le taux de chômage a également reculé à des niveaux sans précédent, ce qui amène certains analystes à considérer que le pays est proche du plein emploi.

Mais l'inflation reste éloignée de l'objectif de la BoJ, les entreprises étant toujours réticentes à relever leurs prix par peur de perdre des clients.

(Leika Kihara, Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

L'article sur boursorama.com
© 2018 Thomson Reuters. All rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.